Accueil Biographie Concerts CD Partitions Presse Clarinette Studio News Mp3 Commande Contact

LES NEIGES DU KILIMANDJARO - LES NEIGES DU KILIMANDJARO EN CHANSONS - LES NEIGES DU KILIMANDJARO CHANSON PAR PASCAL DANEL, ERA, ADAMO, FERRAT, VILLARD - LES NEIGES DU KILIMANDJARO NOUVELLE DU LIVRE D'HEMINGWAY : RÉSUMÉ, ANALYSE - NEIGES DU KILIMANDJARO ET RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE - THÉORIE DU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE MENSONGE OU VÉRITÉ ? - LES NEIGES DU KILIMANDJARO EN FILM - LES NEIGES DU KILIMANDJARO FILM HENRY KING - LES NEIGES DU KILIMANDJARO FILM DE ROBERT GUÉDIGUIAN - L'APPEL MYTHIQUE DES NEIGES DU KILIMANDJARO - FRÉQUENTATION ET AFFLUENCE KILIMANDJARO - LA CLARINETTE INSTRUMENT DE MUSIQUE ! TOUTE LA MUSIQUE : INFORMATIONS DANS LES NEWS
 

LES NEIGES DU KILIMANDJARO

LES NEIGES DU KILIMANDJARO - KILIMANJARO's SNOWS


Glacier du Kilimandjaro

LES NEIGES DU KILIMANDJARO (Photo du glacier du Kilimandjaro)

Les neiges du Kilimandjaro sont réputées éternelles. Pour combien de temps encore ?


New !  Jean-Christian Michel
New !  Jean-Christian Michel

IDÉE CADEAU : ALBUM CD, ALBUM MP3, PARTITIONS, DVD, CONCERTS

Pourquoi Pascal Danel a-t-il Interprété La Chanson Les Neiges Du Kilimandjaro ? Adamo ? Ferrat ? Le Résumé du Livre d'Hemingway a-t-il un Rapport Avec les Films d'Henri King Ou de Robert Guédiguian ? La Théorie du Réchauffement Climatique Est-elle Confirmée par la Fonte des Neiges du Kilimandjaro ?

NEIGES DU KILIMANDJARO - SOMMAIRE

LES NEIGES DU KILIMANDJARO - LES NEIGES DU KILIMANDJARO HEMINGWAY - LES NEIGES DU KILIMANDJARO FILMS - LES NEIGES DU KILIMANDJARO FILM HENRY KING - LES NEIGES DU KILIMANDJARO FILM DE ROBERT GUÉDIGUIAN - LES NEIGES DU KILIMANDJARO TÉLÉ RAMA - LES NEIGES DU KILIMANDJARO CHANSON - LES NEIGES DU KILIMANDJARO PASCAL DANEL - LES NEIGES DU KILIMANDJARO ET RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE - THÉORIE DU RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE MENSONGE OU VERITE ? - LA RELIGION DU RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE EN MARGE DE LA FONTE DES NEIGES DU KILIMANDJARO - L'APPEL MYTHIQUE DES NEIGES DU KILIMANDJARO - SAISON POUR FAIRE LE KILIMANDJARO

LES NEIGES DU KILIMANDJARO CHANSON & INTERPRÈTES

La Nouvelle d'HEMINGWAY et le film d'Henry KING ont inspiré la chanson de Pascal DANEL "Les neiges du Kilimandjaro". Sortie en 1966, Cette version a connu un succès international, avec une reprise de près de 200 versions dans le monde : Pascal DANEL fut disque de platine en France avec cette chanson. Les paroles (lyrics) de la chanson "Les Neiges du Kilimandjaro" de Pascal DANEL figurent sur de très nombreux sites Internet de "LYRICS" et de Karaoké.

LES NEIGES DU KILIMANDJARO, CHANSON PASCAL DANEL

Pascal Danel Les Neiges du Kilimandjaro

Le Chanteur Pascal Danel : Les Neiges du Kilimandjaro, Un tube mondial

La chanson "Les Neiges Du Kilimandjaro" a été reprise par d'autres chanteurs français, comme C.JEROME, Alain BARRIERE, Jean-Luc LAHAYE, Hervé VILLARD, ADAMO, Jean FERRAT, voire de sympathiques inconnus comme Benjamin TOUMELIN ou Clémentine RIBON, Pascal DANEL s'est produit dans la tournée "AGE TENDRE ET TÊTES DE BOIS".

KILIMANDJARO, CHANSON DANS "REBORN" PAR ERA

L'album REBORN, d'ERA, ce groupe qui s'était rendu célèbre par ses chœurs, est sorti chez MERCURY, UMI en 2008. Le titre principal est une chanson New-Age, qui comme beaucoup de ritournelles de ce style fait référence sans grande originalité à l'écologie naïve et bien-pensante. Cette chansonnette évoque la fonte prochaine des neiges du Kilimandjaro...

LYRICS OF KILIMANDJARO FROM ENDHIRAN : UNE CHANSON DE AHR RAHAMAN

Le Kilimandjaro a inspiré des musiques de film : "KILIMANJARO MALAIKANI" est une chanson de AR RAHMAN, tirée du film tamoul ENDHIRAN de SHANKAR, et dont l'interprète principal est le grand acteur RAJNIKANTH. Assez authentique

LES NEIGES DU KILIMANDJARO, NOUVELLE DU LIVRE D'HEMINGWAY

L'évocation du Kilimandjaro par Ernest HEMINGWAY dans sa nouvelle "Les Neiges du Kilimandjaro", a gratifié la "montagne de lumière" d'une aura planétaire.

Ernest Hemingway - Les neiges du Kilimanjaro
 
Ernest Hemingway : sa nouvelle "Les Neiges du Kilimandjaro" ont gratifié le sommet d'une aura planétaire

LES NEIGES DU KILIMANDJARO, NOUVELLE D'HEMINGWAY - RÉSUMÉ

L'évocation du Kilimandjaro par Ernest HEMINGWAY dans sa nouvelle "Les Neiges du Kilimandjaro", a largement contribué à conférer à ce sommet mythique de l'Afrique une aura planétaire. Voici le résumé :

"Un écrivain sans le sou, Harry, et une (assez) belle héritière Helen, sont en safari en Afrique dans une savane proche du Kilimandjaro. Notre homme se blesse au genou d'une banale piqure d'épine. Mais la plaie s'infecte et la gangrène s'installe. Stupide et désolante fatalité...

La maladie s'aggrave. L'inactivité rend Harry dépressif et irascible... À mesure que sa jambe se nécrose, son moral chute dans des abysses malsaines. Le malheureux en vient à pressentir sa fin, sombre dans la dépression. Son passé lui revient en flash-back, avec ses aventures sentimentales sans suite, des souvenirs forts liés au thème de la souffrance... .

LA MORT RODE DANS LA SAVANE DU KILIMANDJARO...

La tendresse et la sollicitude de sa compagne ne parviennent pas à le tirer de son obsession morbide et surtout de son angoisse de mourir en raté..

L'homme abandonne la lutte, finit par baisser totalement les bras, et compense sa détresse à force de whisky-sodas. Il sent maintenant la mort rôder autour de lui, au point "d'en respirer l'haleine fétide"...

Un petit avion piloté par son vieux copain COMPTON, se pose enfin pour l'emmener au plus vite vers l'hôpital d'Arusha. En vol, l'état de santé d'Harry se dégrade sérieusement : en un éclair, "COMPIE" saisit qu'Harry ne supportera pas le voyage. Il détourne alors son cap de l'itinéraire prévu.

LES NEIGES DU KILIMANDJARO COMME DERNIER ADIEU

La traversée d'un violent orage dramatise la situation et la conduit à un paroxysme pour une fin émouvante :

"ls se trouvèrent en pleine tempête, la pluie tellement drue qu'on eut cru voler à travers une cascade, et puis ils en sortirent et COMPIE tourna la tête et sourit en montrant quelque chose du doigt et là, devant eux, tout ce qu'il pouvait voir, vaste comme le monde, immense, haut et incroyablement blanc dans le soleil, c'était le sommet carré du Kilimandjaro. Et alors il comprit que c'était là qu'il allait... "

E. HEMINGWAY

ERNEST HEMINGWAY

Ernest HEMINGWAY né en 1899 dans l'Illinois aux Etats-Unis est mort en 1961 dans sa propriété de l'Idaho. Il a largement participé à la fondation de la légende des "Neiges du Kilimandjaro". Son image de baroudeur, son style d'écriture direct et émouvant, ont influencé toute la littérature du XXème siècle. Ses romans et ses nouvelles, tels le vieil homme et la mer, l'adieu aux armes, les neiges du Kilimandjaro etc. ont conquis élites et grand public. Prix Nobel de littérature, HEMINGWAY a vu ses œuvres élevées au rang de classiques des belles-lettres américaines.

LES "NEIGES ÉTERNELLES DU KILIMANDJARO" SONT EN RÉALITÉ UN GLACIER

"Les neiges du Kilimandjaro" si présentes dans l'imaginaire collectif sont en  réalité un surprenant glacier. Flanquée à 5.900 mètres d'altitude au sommet du Mont Kibo, sa calotte supérieure, épaisse d'une quarantaine de mètres, fait dévaler ses séracs et ses aiguilles de glace sculptées par vents et rayonnement solaire, sur les pentes de la montagne jusqu’à 5 200 mètres. La température glaciale à cette altitude oscille entre moins 20° C sans remonter jamais au dessus de -3°C.

Le glacier du Kilmandjaro, jadis relativement  étendu rétrécit "à vue d’œil", s'étalant à la fin du XIXème siècle, sur environ 12 Kms2, pour ne revêtir aujourd'hui que quelques 1,8 Kms2.
Naturellement les "réchauffistes" se sont précipités sur cette observation pour embellir leur thèse politico-scientifique.

La régression du glacier du Kilimandjaro serait causé plus certainement par une baisse des chutes de neige, phénomène  précisément admis et constaté par tous les spécialistes, et celle ci dûe à la déforestation. Une quelconque hausse des températures serait donc de peu d'importance dans le cas de ce glacier du sommet Africain.

Quoi qu'il en soit les neiges du Kilimandjaro même si ce sont leurs dernières décennies, demeurent un mythe resplendissant de rêves.

RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE INVALIDÉ AU KILIMANDJARO - LA PROPAGANDE DU GIEC

Kilimandjaro et réchauffement climatique
 
Le réchauffement climatique est-il responsable de la fonte des neiges du Kilimandjaro (Photo NASA)

Les neiges du Kilimandjaro sont réputées éternelles. Mais pour combien de temps encore ? Certes hélas, il n'est pas impossible que ces neiges légendaires viennent à disparaître un jour...

Argument largement exploité par la meute des "réchauffistes". Comme chacun sait puisque les médias mainstream le répètent depuis maintenant plus de 20 ans (et qu'il faut les croire sur parole), c'est le CO2 produit par la combustion du pétrole, du gaz et du charbon qui est responsable du réchauffement climatique global. Nous sommes donc tous coupables et devrons nous repentir avant de griller comme des toasts.

Le bon sens pousse pourtant à penser que l'homme n'est pas pour grand chose dans ces phénomènes naturels millénaires, et ce ne sont pas quelques ppm de CO2 de plus ou de moins qui modifieront quoi que ce soit dans l'évolution du climat : car ce sont l'activité imprévisible du Soleil et les variations orbitales de la terre fluctuant au cours du temps qui influent sur le climat de la planète Terre :

Si nous devions tout résumer en une simples phrase pour mettre un point final à tout ce cirque, ce serait : Le Soleil est le plus grand facteur en capacité d'influencer les phénomènes météorologiques et climatiques sur Terre. Point.

Mais plutôt que de se rallier à cette réalité fidèle, exacte et reconnue, les pouvoirs en place et des élites visant à imposer des contrôles politiques et économiques sur la population, rejoints par les "experts climatologues" et autres savants subventionnés, claironnent avec la complicité active des média que ne pas recourir aux sacs réutilisables des supermarchés et ne pas avoir de véhicule électrique détruit la planète si rapidement que la seule solution réside dans la nécessité vitale d'imposer des taxes climatiques mondiales.

Les théories scientifiques les plus récentes prouvent que la sublimation des neiges du haut glacier africain du Kilimandjaro est dûe à la fois au rayonnement solaire et à l'action du vent, non pas à l'influence du réchauffement climatique général ; que par ailleurs ce sont les précipitations neigeuses qui assureront la survie du glacier, l'élévation de la température terrestre n'étant qu'un paramètre négligeable. (Lire l'article : Neiges du Kilimandjaro : "le réchauffement climatique innocenté" dans la revue "Spectrosciences".

Le Professeur Philip MOTE lui-même, pourtant fervent supporter du "Réchauffement global", a reconnu devant ses pairs que : "Le Kilimandjaro est un mauvais exemple, grossièrement sur-médiatisé, des effets du changement climatique".

LA RELIGION DU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET LA FONTE DES NEIGES DU KILIMANDJARO BASÉE SUR UNE THÉORIE MENSONGÈRE.

Ernest Hemingway - Les neiges du Kilimanjaro
 
Religion du réchauffement climatique : un jour réchauffement des climato-sceptiques ?

En marge de la fonte des neiges du Kilimandjaro et des désordres climatiques actuels de la planète, permettons nous cette importante parenthèse, essentielle pour la compréhension du monde dans lequel nous vivons et pour ne pas mourir idiots : si la nature est essentielle à l'équilibre des espèces, la nuisance humaine ne se limite pas à sa dégradation par la pollution et le génocide animal, mais certes plus par l'altération de la pensée, en raison des mensonges de propagande destinés à manipuler et asservir les masses crédules : un moyen supplémentaire (parmi tant d'autres) de diviser la population pour mieux régner".

LA VÉRITÉ SUR LE DIOXYDE DE CARBONE

Ce qu’il faut comprendre, c’est que le CO2 est l’aliment élémentaire des plantes. Sans CO2, il n’y aurait pas de plantes, et sans plantes, il n’y aurait pas d’oxygène et donc pas de vie animale.

Les plantes ont besoin de CO2, d’eau et de lumière. Ce sont les mécanismes de la photosynthèse, qui génèrent les sucres qui leur fourniront des aliments de base et des blocs de construction. Ce fait fondamental de la botanique est l’une des principales raisons pour lesquelles toute personne qui s’engage sincèrement à préserver la nature devrait s’abstenir de diaboliser le CO2. Au cours des 30 dernières années, le niveau de CO2 a augmenté progressivement. Mais on observe également que malgré la déforestation, la végétation de la planète a augmenté d’environ 20%. Cette expansion de la végétation sur la planète, les amoureux de la nature la doivent en grande partie à l’augmentation de la concentration de CO2 dans l’atmosphère.

Si nous étudions cependant ce qui se passe au niveau géologique depuis plusieurs millions d’années, nous réalisons que la période actuelle est caractérisée par un niveau de CO2 extrêmement bas. Au cours du Jurassique, du Trias, etc., le niveau de CO2 a atteint des valeurs parfois de l’ordre de 7000, 8000, 9000 ppm, ce qui dépasse de loin les dérisoires 400 ppm que nous avons aujourd’hui. Non seulement la vie existait, en ces temps lointains où le CO2 était si présent en forte concentration dans l’atmosphère, mais des plantes telles que les fougères atteignaient généralement une hauteur de 25 mètres. Réciproquement, loin de profiter à la végétation actuelle, la réduction de la présence de CO2 dans l’atmosphère risquerait de compromettre la santé, voire la survie de nombreuses plantes. Passer sous le seuil de 280 ou 240 ppm conduirait clairement à l’extinction d’une grande variété de nos espèces végétales.

De plus, notre croisade incessante pour réduire le CO2 pourrait être plus nocive pour la nature, car les plantes ne sont pas les seuls organismes à se baser sur le CO2 pour se nourrir. Les espèces de phytoplancton se nourrissent également de CO2, en utilisant le carbone du CO2 comme unité de construction et en libérant de l’oxygène. En passant, il convient de rappeler qu’environ 70% de l’oxygène présent dans l’atmosphère provient du phytoplancton, et non des arbres : contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas les forêts, mais les océans, qui constituent les "poumons de la Terre".

COP 21 & GIEC

Remarquons en marge de la COP 21 que l'on ne parle plus de "Réchauffement" global puisque les températures ont cessé de monter. "Changement" est un terme plus adéquat du point de vue Orwellien, même si le climat a toujours changé, change, et changera : le "Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat" (GIEC), organisme politique dépendant de l'ONU, porteur de l’illusion d’une caution scientifique, veut culpabiliser le quidam en le rendant responsable d'un hypothétique réchauffement climatique.

Le racket par le climat a été construit autour de cette invention. Et les "scientifiques des Nations-Unies" nous ont convaincu que notre seul Salut résidait... en transition écologique et en taxes carbone.

CONTESTATIONS SCIENTIFIQUES

Soyons sérieux : si la planète semble souffrir de dérèglements climatiques, l'élévation thermique de la terre ou son refroidissement est due bien plus certainement aux cycles solaires voire galactiques, très probablement aussi aux variations orbitales de la terre, qu'aux soi-disant émissions de CO2.

La NASA admet aujourd'hui que les changements climatiques sont dus aux modifications de l'orbite terrestre. Le National Research Council de la National Academy of Sciences des Etats-Unis a adopté la théorie de Milankovitch : "... les variations orbitales demeurent le mécanisme de changement climatique le plus minutieusement étudié à l'échelle de dizaines de milliers d'années et constituent de loin la plus flagrante incidence d'un effet direct du changement d'exposition aux rayons solaires sur la basse atmosphère de la Terre".

Les statistiques dont nous disposons nous prouvent que la Terre est directement touchée par une émission de masse coronale tous les 500 ans environ. Le CO2 est une conséquence, non une cause.

Récemment le programme d'expérience CLOUD du CERN de Genève tend à confirmer la thèse des climatologues "solaristes", c'est-à-dire ceux qui, comme le Professeur Vincent COURTILLOT, affirment que l’influence du soleil est prépondérante dans l’évolution du climat, ce qui est logique. D'ailleurs, on retrouve à différentes époques de l'histoire, (où ni aucune industrie polluante ni automobile n'existaient encore) des cycles de sécheresse et de glaciation, n'ayant rien à voir avec les "gaz à effet de serre".

Une étude encore plus récente (2016) menée par la NASA révéle par ailleurs que les gains de masse de la couche de glace de l'Antarctique sont suffisants pour compenser les pertes croissantes des glaciers de la région. (S'il ya fonte des glaces dans l’arctique, dans l’antarctique celles-ci n'ont jamais été aussi abondantes !)

Le professeur Carl-Otto Weiss, consultant à l’Institut européen pour le climat et l’énergie, ancien président de l’Agence nationale de météorologie d’Allemagne nous confirme que Le changement climatique est dû à des cycles naturels.

Le professeur d’université François Gervais, physicien, examinateur du rapport AR5 du GIEC entre 2011 et 2012 et spécialiste de la science des matériaux, directeur de recherche au CNRS, avec à son actif 273 publications, dont 5 livres et 226 articles parus dans des revues à comité de lecture, s’oppose formellement dans ses travaux à la "conception univoque et réductrice" qui fait du gaz carbonique le responsable de tous les maux. Il vient de publier (2018) un livre explosif, "L’urgence climatique est un leurre".

Les déclarations de Patrick Moore, pionnier de Greenpeace, jettent également un éclairage singulier sur la théorie du réchauffement climatique : il explique clairement à FOX NEWS que s'il y a bien eu des changements climatiques constants depuis la nuit des temps, ils ne sont "ni dangereux ni d’origine humaine".

Par ailleurs une étude très récente, communiquée par la National Science Foundation, intitulée "Preuve d’une source de chaleur volcanique active sous le glacier Pine Island", prouve que le glacier Pine Island de l’Antarctique occidental est en train de fondre et de se retirer à cause de la chaleur géothermique d’un volcan sous-glaciaire actuellement actif, et non d’un réchauffement climatique dû à l’homme.

En fait, "toute la crise climatique anthropique, n’est pas seulement une fausse nouvelle, mais aussi une fausse science". Pour en tirer encore plus d’argent des poches des citoyens avec des taxes sur le CO2 ?

LA FRAUDE DU GIEC, ORGANISME POLITIQUE PSEUDO SCIENTIFIQUE, SUR LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE

On constate donc que les vrais savants et authentiques spécialistes du climat n'adhèrent pas à la "théorie du réchauffement climatique" : et paur cause ! Celle-ci a été montée sur une fraude avec des statistiques du GIEC trafiquées (Figaro 22 01 2009). La théorie du GIEC est un outil politique de l'ONU !

PÉTITION DE 31.487 SCIENTIFIQUES CONTRE LA THÉORIE GIEC DU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE

Le "réchauffement climatique anthropique" est un mythe : c’est ce que démontre une série impressionnante de 80 graphiques publiés depuis début 2012 dans le cadre d’articles scientifiques certifiés.

31.487 scientifiques parmi les plus éminents des USA (diplômés en science de l’atmosphère terrestre, physique, chimie, biologie et informatique) - dont deux prix Nobel - ont signé une pétition pour contester cette "dictature du climat", prétexte à taxations et à projets d'énergie renouvelables coûteux et inopérants : "Il n’y a pas de preuve scientifique convaincante que l’émission humaine de dioxyde de carbone, méthane ou autres gaz à effet de serre entraîne, ou entraînera dans un futur proche, un échauffement catastrophique de l’atmosphère terrestre et un bouleversement du climat de la Terre".

Au nom de la "dictature du climat" la conférence de Paris sur le climat 2018 COP 21 est organisée aux frais du contribuable français. Le G7 s'en est fait le propagandiste dernièrement, de même que les autres rencontres au sommet de ces derniers mois.

Par ailleurs le CO2 est loin de n'avoir que des effets négatifs : La Terre a gagné l’équivalent de deux fois le territoire des Etats-Unis en espaces verts en 33 ans grâce au dioxyde de carbone. Telle est la conclusion d’une étude publiée dans la revue "Nature Climate Change 2018".

Alors démonter trente années de désinformation concernant l’arnaque climatique ? Pas facile, car le mécanisme de manipulation est le même que celui de la "guerre contre la pauvreté", la "guerre contre la drogue" la "guerre contre le terrorisme"...

Donc stop à l'intoxication permanente des réchauffistes !

Réchauffement climatique kilimanjaro

Tous à poil sous l'effet du réchauffement climatique, ou par l'application de nouvelles taxes dites "écologiques" ?

Conférence de Paris 2015, conférences sur les "gaz à effet de serre". Ecologie politique et prétendument scientifique : des fraudes scandaleuses relevées.

La "Sauvegarde de la planète par-réduction-des-gaz-à-effet-de-serre", incantation écologique du système, dont on nous rebat les oreilles jour après jour à la télévision et dans la presse bobo, avec "courbes scientifiques" et ours polaires à l'appui, se psalmodie comme les litanies d'une nouvelle religion à but fédérateur mondial, destinée à endoctriner des ouailles prêtes à avaler toutes les couleuvres inventées "pour leur bien" :

Ceux qui n'adhèrent pas au système sont jetés au rang des "irresponsables", à brûler comme "hérétiques" sur l'autel du "Nouvel Ordre Mondial", cette, "démocrature" de la haute finance prônant l'asservissement à la pensée unique, et qui a bien peu à voir avec la démocratie au sens originel du mot - comme libre choix des peuples.

Le harcèlement promis aux climatosceptiques est insulte à l'intelligence : la "Sauvegarde-de-la-planète-par-réduction-des-gaz-à-effet-de- serre" est une invention des impôts : le totalitarisme écolo du réchauffement climatique est aujourd'hui le vecteur "naturel" orwellien pour amener les citoyens à AIMER les taxes qu'on leur administre chaque jour un peu plus.

EVOLUTION DES TEMPÉRATURES DEPUIS 4.500ANS

Courbe des températures sur terre -Réchauffement climatique anthropique mensonge ou vérité ?

Courbe des températures sur terre depuis -2500 av.JC

On constate qu'il y a eu dans le passé nombre de périodes où il n'y avait pas d'émissions de gaz à effets de serre anthropiques, et où la température était bien plus élevée qu'aujourd'hui : La théorie du réchauffement climatique anthropique est une imposture !

Les brillantes élucubrations de nos "élites" politico-économico-médiatiques pour nous "vendre" leurs "écotaxes" dissimulent mal cette nouvelle prédation qu'est l'impôt "écologique" sur l'énergie dont nous avons besoin. À quand une taxe sur l'air que l'on respire ? Ce qui est en danger n'est pas le climat, mais la liberté : alors, oui à la nature, mais merde à l'Evangile écologique.

Et si on commençait à raisonner par nous-mêmes au lieu de gober tout ce qu'on veut nous imposer ? (dans "imposer", il y a "impôt" !)

LES NEIGES DU KILIMANDJARO EN FILM

LE LIVRE D'HEMINGWAY "LES NEIGES DU KILIMANDJARO" A INSPIRÉ LE FILM D'HENRY KING ET LA CHANSON DE PASCAL DANEL "LES NEIGES DU KILIMANDJARO" - LA FONTE DES NEIGES DU KILIMANDJARO EST ÉVOQUÉE PAR ERA DANS "REBORN" - LES NEIGES DU KILIMANDJARO, UN MYTHE MOTIVANT POUR TENTER L'ASCENSION.

De nombreux auteurs, cinéastes, chanteurs se sont emparé du thème porteur des neiges du Kilimandjaro. Le mythe de ces neiges mystérieuses a motivé plus d'un randonneur à tenter l'ascension. Il est clair que ces neiges tropicales font rêver !

Il est clair que les neiges du Kilimandjaro est un bon titre de film. Même si les synopsis n'ont rien ou pas grand chose à voir avec la nouvelle d'HEMINGWAY. L'aura mondiale de ce récit légendaire est un tel moteur de vente que des cinéastes ont utilisé "Les neiges du Kilimandjaro" pour porter une histoire à l'écran.

Les Neiges du Kilimandjaro ont donné leur titre à deux grands films :

Les Neiges du Kilimandjaro film d'Henry KING - décors de THomas LITTLE avec Ava GARDNER et Gregory PECK (film 1952)

Les Neiges du Kilimandjaro de Robert GUEDIGUIAN avec Ariane ASCANDE (film français 2012)

LES NEIGES DU KILIMANDJARO FILM D'HENRY KING (1952) D'APRÈS LA NOUVELLE D'HEMINGWAY -THE SNOWS OF KILIMANJARO / CINÉ

LES NEIGES DU KILIMANDJARO FILM D'HENRY KING SYNOPSIS / DISTRIBUTION

"Les Neiges du Kilimandjaro", nouvelle d'Ernest Hemingway, dont fut tiré le film d'Henry KING "The Snows of Kilimandjaro" avec Gregory PECK et Ava GARDNER, mêle souvenirs et aventures puisés dans les nombreux voyages de l'auteur.

La version cinématographique des neiges du Kilimandjaro (1952 !) est certes un peu vieillote avec une surabondance de clichés. Aussi vaut-il mieux en rester à la nouvelle d'HEMINGWAY, dont la fin est tout à fait bouleversante dans sa simplicité.

DISTRIBUTION

: Gregory Peck, Susan Hayward, Ava Gardner, Cynthia Hildegarde Neff, Leo G. Carroll, Torin Thatcher, Ava Norring, Helene Stanley, Marcel Dalio.

LES NEIGES DU KILIMANDJARO FILM DE ROBERT GUÉDIGUIAN 2012

Le film Les Neiges du Kilimandjaro de Robert GUÉDIGUIAN a obtenu le Swann d’or du meilleur réalisateur au Festival du film de Cabourg en 2012 et le Prix Lumières.

LES NEIGES DU KILIMANDJARO TÉLÉ RAMA, FILM DE ROBERT GUEDIGUIAN SYNOPSIS / DISTRIBUTION

Le titre du film de Robert GUÉDIGUIAN n'a pas grand chose à voir avec les neiges du Kilimandjaro d'HEMINGWAY. Il s'inspire de la chanson de Pascal DANEL, qu'aiment Michel et Marie-Claire, héros du film. Une vie s'éteint dans la neige auréolée d'une nostalgie d'amour. Robert GUÉDIGUIAN, voit dans les neiges du Kilimandjaro l'horizon qu'on ne touche jamais du doigt, le royaume où l'on n'entre jamais.

La distribution fait appel à Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin, Gérard Meylan, Maryline Canto.

L'APPEL MYTHIQUE DES NEIGES DU KILIMANDJARO

Les neiges du Kilimandjaro portent toujours dans l'imaginaire collectif leur part de fascination et de rêve... Comme beaucoup d'admirateurs d'Ernest HEMINGWAY, les amateurs de voyages, de découvertes ou d'explorations insolites seront sensibles à l'appel mythique des neiges du Kilimandjaro. L'ascension du Kilimandjaro est relativement courte, prenant entre 5 et 10 jours maximum, et offre des paysages d'une beauté inouïe. C'est pourquoi des gens venus en masse du monde entier, alpinistes et touristes se risquent à tenter l'ascension du volcan le plus haut d'Afrique.

TREKKING ET ASCENSION DU KILIMANDJARO

Kilimandjaro - Le mythe du Kilimandjaro
 
Les neiges du Kilimandjaro sommet mythique
 
Trekking au Kilimandjaro - Le sommet Uhuru Peak

Trekking au Kilimandjaro: fréquentation, climat, saison

FRÉQUENTATION ET AFFLUENCE AU KILIMANDJARO

La fréquentation du Kilimandjaro et de ses environs ne cesse de croître tant dans son parc national ("Kilimandjaro National Park"), que pour ses itinéraires d'ascension (voies Marangu, Machame, Mweka...). Plus de 30.000 trekkers se bousculent chaque année pour "faire le Kilimandjaro". Le taux d'échec pour le "Kili" est important, car 60% des prétendants ne parviendront jamais au sommet, condamnés à n'entrevoir les légendaires neiges du Kilimandjaro que de la plaine au pied de la montagne !

KILIMANDJARO CLIMAT ET MEILLEURE SAISON

À quelle saison idéale partir pour faire l'ascension du Kilimandjaro ? Le climat du Kilimandjaro dépend de la saison, voire de l’altitude. Les meilleurs conditions climatiques se situent de juillet à septembre (saison sèche plus froide), et entre décembre et février. Mais il faut savoir que les mois d'été présentent l'inconvénient d'une affluence colossale, ce qui peut gâcher tout le plaisir. Le premier printemps semble un risque acceptable pour entreprendre l'ascension du Kilimandjaro (relativement peu de monde), en croisant les doigts pour échapper aux averses assez fréquentes en cette saison. La grande saison des pluies (début avril à début juin) et la petite saison des pluies (novembre et décembre) sont naturellement à éviter.

+ DE DÉTAILS : LIRE : L'ASCENSION DU KILIMANDJARO

NOUVEL ALBUM / SORTIE EN CD & TÉLÉCHARGEMENT MP3

La musique que vous écoutez sur cette page est dans l'album :

JEAN-CHRISTIAN MICHEL BACH TRANSCRIPTIONS

Transcriptions de JS Bach par Jean-Christian Michel

Nouveau CD réalisé uniquement aux synthétiseurs en musique MIDI

Ceux qui ont aimé les enregistrements à la clarinette live de Jean-Christian MICHEL ne risquent pas d'être déçus par ce nouveau disque... réalisé uniquement avec des synthétiseurs et une programmation élaborée. Le compositeur a fait tous tous les arrangements de cet album, et la beauté des sons choisis ne trahissent pas les œuvres originales du grand Jean-Sébastien BACH.

Aria de la suite en ré, BWV 1068 - Sonate IV - Choral BWV 515 - Unto Thee I cry O Lord Jesus, BWV 639 - Passion selon St Matthieu, Choral BWV 244 - Choral BWV 737 - Choral : En toi, j’ai espéré Seigneur, BWV 640 - Seigneur Jésus tourne toi vers nous, BWV 710 - Trio en ut mineur, BWV 585 - Jésus que ma joie demeure, Cantate BWV 147 - Concerto en ré mineur, BWV 1043 - My Soul longeth to depart in peace, BWV 727 (nouvelle version) - Cantate BWV 144


NOUVELLES VIDÉOS DE JEAN-CHRISTIAN MICHEL

Music video clip Jean-Christian Michel

 
JEAN-CHRISTIAN MICHEL : BACH JAZZ
 
 
 
 
JEAN-CHRISTIAN MICHEL EN CONCERT : JAZZ & MUSIQUE SACRÉE
 
GRANDS SPECTACLES SON & LUMIÈRE JEAN-CHRISTIAN MICHEL
JEAN-CHRISTIAN MICHEL PLAYS JAZZ
JEAN-CHRISTIAN MICHEL INTERVIEWS
CLARINETTE JAZZ ET MUSIQUE CLASSIQUE

VISIONNER / TÉLÉCHARGER LES CLIPS VIDEO

DÉCOUVREZ DISQUES CD & DVD DE JEAN-CHRISTIAN MICHEL

Disques, DVD et Concerts Clarinette et Orgue d'un type nouveau

PLAN DU SITE

JEAN CHRISTIAN MICHEL SITE OFFICIEL - CLARINETTE CD PARTITIONS DVD CONCERTS MP3 ONLINE To English site