LE DAUPHINÉ LIBERÉ
SITE OFFICIEL
Accueil Biographie Concerts CDs Partitions Presse Clarinette Studio News Mp3 Commande Contact
 
JOURNAL LE DAUPHINE LIBERE - JEAN-CHRISTIAN MICHEL DANS LE DAUPHINE LIBERE - NOUVEAUTES MUSIQUE - NOUVEAU DVD MUSIQUE - NOUVEAU CD : JEAN-CHRISTIAN MICHEL PLAYS JAZZ - LA CLARINETTE DE A à Z ! - NOUVELLES PARTITIONS DE CLARINETTE - TOUTE LA MUSIQUE : INFORMATIONS DANS LES NEWS
 
Logo Le Dauphiné
JOURNAL LE DAUPHINÉ LIBERÉ QUOTIDIEN
-LE DAUPHINÉ LIBÉRÉ
www.ledauphine.com-

JOURNAL LE DAUPHINÉ LIBÉRÉ

LE DAUPHINÉ LIBÉRÉ
Le Grand Quotidien de la région Rhône Alpes

Le Dauphiné Libéré est le grand journal quotidien en Rhône Alpes, Isère, Haute-Savoie, Savoie, Vaucluse, Drôme, Ardèche et Hautes-Alpes. "Le Dauphiné Libéré" est diffusé sur 9 départements : Ain (Pays de Gex), Ardèche, Drôme, Hautes-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence, Haute-Savoie, Isère, Savoie, et Vaucluse. Le quotidien "Le Dauphiné Libéré" est particulièrement lu et apprécié autour des grandes villes de la région Rhône Alpes, comme Grenoble, Annecy, Chambéry, Avignon, Valence.

Le journal "Le Dauphiné Libéré" donne toute l'actualité Rhône Alpes, en textes et images, et désormais aussi en vidéos sur son site en ligne www.ledauphine.com.

Le quotidien de presse "Le Dauphiné Libéré" publie l'actualité politique, économique, sportive, et culturelle, avec de nombreuses rubriques de faits-divers. loisirs, petites annonces, y compris décès, carnet du jour etc. Le Dauphiné Libéré présente dans ses pages les nouveautés musique, les sorties CD et DVD.

Le dauphiné Libéré possède un site web : dauphiné Libéré en ligne www.ledauphine.com

En savoir plus sur Le Dauphiné libéré dans WIKIPEDIA

Le journal le Dauphiné libéré publie dans ses pages des "portraits d'artistes", annonce les plus importants spectacles de la région Rhône Alpes, et fait la critique des grands concerts. C'est ainsi qu'ont paru de nombreux et élogieux articles sur le clarinettiste et compositeur Jean-Christian Michel.

LE DAUPHINÉ LIBÉRÉ (1/4 de page avec photo)
PORTRAIT D'ARTISTE : JEAN-CHRISTIAN MICHEL

Musique d'un autre monde

Samedi l'espace retentira des notes intemporelles distillées par cet extra terrestre de la musique actuelle qu'est Jean Christian Michel :

Interview.

Jean-Christian Michel, clarinettiste et personnage hors normes n'a jamais su s'exprimer que par la musique, qu'il a dimensionné à l'échelle de aes rêves. Déjà à 7 ans, il s'en allait seul dans l'ombre multicolore des églises écouter le souffle profond des orgues. Au conservatoire il se passionne pour le jazz et les musiques contemporaines. A 27 ans il est chirurgien. En 1970 c'est la gloire musicale, des millions d'albums vendus dans le monde entier.
Au faîte de cette gloire il disparaît pour des escalades au Tibet et dans l'Himalaya (il escalade le Tawesche à 7.000 m. Avec Yannick Seigneur). Dans ces contrées mythiques, il y découvre d'étranges musiques et accède peu à peu à la maîtrise de cette spiritualité à la quelle il aspirait tant depuis l'enfance.

Jean Christian Michel se remet en cause une fois encore : sa nouvelle musique transcende celle d'hier.

Les synthétiseurs au service de la musique

Ses synthétiseurs assistés par ordinateur, tenus par Monique Thus, installent avec les transparences de sa clarinette un climat émotionnel intense.

Jean-Christian Michel

Jean-Christian Michel
Extra terrestre de la musique

Compositeur contemporain, concertiste virtuose, Jean-Christian Michel s'inscrit parmi les grands musiciens. Connectant la mémoire des cathédrales aux invites de l'avenir, sa musique nous touche et nous concerne. Il faut "écouter et juger". Tel est le défi de Jean-Christian Michel.

DL : Ce monde n'est donc plus le vôtre ?

Jean-Christian Michel : - Pas vraiment, la société moderne nous propose un modèle privilégiant la pensée unique, comme si c'était le meilleur pour nous. En fait, l'essentiel se trouve dans la liberté, l'amour, la nature, et la diversité.
Tout n'est pas négatif, les avancées technologiques comme l'informatique et les synthétiseurs donnent des possibilités supplémentaires au musicien, des sons nouveaux parfois étonnamment beaux, qui sont loin de déshumaniser la musique. Le "computer" ne remplace pas l'homme, c'est bien ce dernier qui lui dicte son programme. Grâce à cela, nous pouvons créer des nouveaux alliages sonores, ainsi le timbre de ma clarinette se mêle à celui plus mystérieux des grandes orgues associées aux sons multidimensionnels des synthétiseurs. On arrive à conserver la chaleur originelle du son, sans aucun souffle, tout en ne sacrifiant pas la dynamique, et avec une rythmique plus actuelle. Un jazz spatial, conforme à ce que j'aime faire, qui garde cependant un côté sacré et céleste ".

DL, de la vraie musiqne en somme ?

- Jean-Christian Michel : "Je suis le seul à faire ce style de musique, un peu celle d'un autre monde, pas un prodûit de grande consommation n'ayant pas grand chose à voir avec l'art ; une belle lumière annihilant toute angoisse. La musique n'empêche pas la guerre, mais l'amour reste le plus fort. Sans l'amour de mon public je ne jouerais pas, sans, cela n'aurait aucun sens, le musicien reste avant tout un vecteur d'émotions. Il se donne à fond pour exalter la vie sous toutes ses formes, éveiller la joie en somme, sans retenue ni calcul. En fait, on n'est jamais arrivé nulle part, seul le mouvement compte, à l'image de la jeunesse. Sorte d'état, on reste jeune, tant que l'on désire quelque chose de toutes ses forces, tout est alors possible"

Jean-Christian Michel en Mère-Eglise

LE DAUPHINÉ LIBÉRÉ (1/4 de page avec photo)
COMPTE RENDU ET CRITIQUE DE CONCERT

Les nombreux fidèles de Jean-Christian MICHEL ont dû se serrer sur les bancs de Mère-Eglise, lundi soir. Invité par le Festival Musique en Dévoluy, le clarinettiste, avec ses musiques oscillant entre jazz et tradition sacrée, a fait un tabac dans la chapelle.

Mère-Eglise aurait eu du mal à abriter tous les fans du musicien : Jean-Christian MICHEL a vendu des millions de disques dans les années 70 - un score supérieur à celui des Beatles" - sans vraiment connaître de matraquage médiatique.

"En 30 ans, sa musique n'a pas changé, elle n'a pas pris une ride", remarque un spectateur, assis au fond de la chapelle, "Mais son discours teinté de mysticisme, est nouveau". Installé dans le chœur, l'artiste, la cinquantaine grisonnante et l'allure décontractée, est accompagné au synthétiseur par Monique THUS. Les connaisseurs apprécient ses annonces : "Quand les battements.du cœur s'impriment loin, très loin dans la mosaïque des ciels étoilés, il y dessinent d'étranges figures, ce sont les Paraboles de l'Espace"... Des "Paraboles de l'Espace" composées par Jean-Christian MICHEL. Mis à part trois arrangements de Jean-Sébastien BACH - dont "Seigneur Jésus tourne-toi vers nous" et "Trio en ut mineur" - et un autre de Joaquin RODRIGO - "Aranjuez" - les musiques jouées lundi soir sont des œuvres du clarinettiste.

Jean-Christian Michel en répétition

Jean-Christian MICHEL en répétition - Photo Le Dauphiné Libéré

Jean-Christian MICHEL était accompagné par Monique THUS au synthétiseur,
l'instrument qui permet de créer "des sons extra-terrestres".

Jean-Christian MICHEL éprouve des difficultés à définir sa musique : "C'est en fait la synthèse de tout ce que j'aime: la Musique Sacrée, le Classique, le Jazz, voire la musique New-Âge, ou encore un certain Rock". Le synthétiseur, "un orchestre à lui tout seul, permet de créer des sons magiques, presqu'extra-terrestres". Ainsi, Jean-Christian MICHEL entend donner naissance à une musique spirituelle et mystique.
Les lieux de culte sont donc tout à fait appropriés pour ses concerts. Le clarinettiste ne connaissait pas Mère-Eglise dont il a beaucoup apprécié l'acoustique. Et, des églises, il en a fréquenté beaucoup, puisque la plupart de ses concerts se déroulent dans "ces lieux dont les voûtes peuvent apparaître comme un symbole utérin sécurisant", "mais dont les vitraux, quant à eux, représentent l'ouverture sur l'extérieur, le jaillissement sur l’univers". " Dans un concert en église l'homme est coupé de tout, du temps, du lieu, de la civilisation...
Les compositions de Jean-Christian MICHEL sont à cette image, contrastées : des morceaux calmes d'intériorisation alternent avec d'autres, qui font presque danser les musiciens et le public sur ses bancs.
Dans la nef de la chapelle, la plupart des spectateurs ont l'âge du clarinettiste, ce sont des fidèles qui vivent sa musique. Certains ferment les yeux, d'autres sourient ou se bercent, se regardant d'un air entendu lorsque l'artiste annonce l'un des ses "classiques". Après chaque composition, des bravos s'élèvent et, à la fin du spectacle, le musicien ne boudera par leur plaisir, ni le sien : il leur accordera plusieurs rappels.
Ju.M.

LE DAUPHINÉ LIBÉRÉ (1/4 de page avec photo)
COMPTE RENDU ET CRITIQUE DE CONCERT

Jean-Christian Michel à St Sauveur
Une alchimie musicale réussie

Jean-Christian Michel n’a pas renié l’esprit de la musique qui l’a fait connaître et atteindre très vire un succès considérable. Il en a préservé l'authenticité, en la modernisant, et en l'enrichissant.

Jean-Christian Michel Le Dauphiné Libéré

Jean-Christian Michel avec une musique réactualisée, mais qui est restée fidèle à l'esprit de celui qui a fait entrer la clarinette dans les églises.

Si les arrangements sont actualisés, l'accompagnement tout à fait contemporain, et utilisant les technologies de pointe avec des synthétiseurs assistés par ordinateur, Jean-Christian Michel n'en a pas renié pour autant l’esprit de la musique qui l'a fait connaître et atteindre très vite un succès considérable. Il en a préservé l'authenticité, l'âme pourrait-on dire. En l'enrichissant.

Authenticité et modernité
Le compositeur a voulu souder tradition mystique et imaginaire contemporain, et redimensionner sa musique à l'échelle de ses rêves. L'univers du sacré est omniprésent. Le cosmos aussi, avec les étoiles, la lumière les sphères de l'infini. "Ma musique est née de multiples influences", explique-t-il en commentant les morceaux, "du recueillement des cathédrales médiévales, de l'ombre colorée des monastères tibétains, mais aussi de la pulsation des églises de Harlem..." Cela donne "Des « générations par millions", mais aussi "Les paraboles de l'espace" étranges figures très loin dans Ia mosalque des ciels étoilés, ou encore "Le puits de lumière".
Les fans de la première heure auront reconnu les morceaux :"Missa sine nomine", "Prélude en la mineur", "Oratorio de Noël". Ils auront retrouvé aussi la musique de Jean-Sébastien Bach."Il est difficile de s’en séparer", précise le musicien, "elle est une source désaltérante et recèle des trésors de modernité."
L'inspiration biblique est présente elle aussi, dans la "Vision d'Ezéchiel" ou "Eve des origines", dans des rythmes pourtant résolument contemporains que sert fort bien Monique Thus, organiste titulaire de Notre-Dame de la Garde à Marseille.
0n aura pu apprécier la virtuosité du clarinettiste, tout au long de ce concert dans la nouvelle interprétation de "Aranjuez" d'après le célèbre concerto de Rodrigo.
Jean-Christian Michel joue pour le plaisir. Il l'a montré en offrant au public pas moins de trois morceaux en guise de rappel.

NOUVELLES VIDÉOS DE JEAN-CHRISTIAN MICHEL

Video clip music Jean-Christian Michel
BACH JAZZ PAR JEAN-CHRISTIAN MICHEL
 
barremetre
barremetre
 
barremetre
barremetre
JAZZ & MUSIQUE SACRÉE PAR JEAN-CHRISTIAN MICHEL
 
barremetre
barremetre
barremetre
barremetre
 
GRANDS SPECTACLES SON & LUMIÈRE DE JEAN-CHRISTIAN MICHEL
barremetre barremetre
barremetre
barremetre
JEAN-CHRISTIAN MICHEL PLAYS JAZZ
barremetre
barremetre
INTERVIEWS DE JEAN-CHRISTIAN MICHEL
barremetre
barremetre

VISIONNER / TÉLÉCHARGER LES CLIPS VIDEO

DÉCOUVREZ DISQUES CDs & DVDs DE JEAN-CHRISTIAN MICHEL
Disques DVDs et Concerts Clarinette et Orgue d'un type nouveau

PLAN DU SITE

To English site