Accueil Biographie Concerts CD Partitions Presse Clarinette Studio News Mp3 Commande Contact

SONDAGES ET STATISTIQUES MUSIQUE 2006-2010-2011-2017-2018-2019 MONTRENT L'ÉCOUTE DE LA MUSIQUE EN PROGRESSION - STATISTIQUES MUSIQUE ET MEDIAS 2019 - SONDAGE ÉCOUTE DE LA MUSIQUE PAR RAPPORT AUX AUTRES ARTS SOFRES 2006 - LA MUSIQUE EST LIÉE AUX SOUVENIRS - SONDAGE SUR PRATIQUE DE LA MUSIQUE, INSTRUMENT DE MUSIQUE OU CHANT - STATISTIQUES D'ÉCOUTE DE LA MUSIQUE PAR GENRE MUSICAL - STATISTIQUES SUR LA MUSIQUE CLASSIQUE - SONDAGES SUR MUSIQUES ACTUELLES & SPECTACLES DE VARIÉTÉ - CRÉATION DEVANT INTERPRÉTATION DANS LA MUSIQUE - STATISTIQUES D'ÉCOUTE DE LA MUSIQUE PAR TRANCHE D'ÂGE JEUNES ET ADOS - SONDAGE ADULTES - SONDAGE SENIORS - STATISTIQUES SUR LA PLACE DES HOMMES ET DES FEMMES DANS LA MUSIQUE - STATISTIQUES SUR LES MOYENS DE DIFFUSION DE LA MUSIQUE : SUPPORTS ET MÉDIAS D'ÉCOUTE DE MUSIQUE - SONDAGE MUSIQUE 2012 - SONDAGE ET STATISTIQUES D' ÉCOUTE DE LA MUSIQUE EN FRANCE EN 2017( IFOP) - SONDAGE IFPI ET STATISTIQUES MUSIQUE 2017 STATISTIQUES DU MARCHÉ PHYSIQUE DE LA MUSIQUE ENREGISTRÉE - MUSIQUE STATISTIQUES STREAMING - NOUVELLES TECHNOLOGIES NUMÉRIQUES D'ÉCOUTE DE LA MUSIQUE - DERNIÈRES STATISTIQUES 2019 DE LA MUSIQUE EN LIGNE - STATISTIQUES SUR LE MARCHÉ MONDIAL DE LA MUSIQUE NUMÉRIQUE EN LIGNE - SONDAGE SUR LES MOYENS ALLOUÉS À LA MUSIQUE - STATISTIQUES DES TÉLÉCHARGEMENTS PAYANTS LÉGAUX - STATISTIQUES DES TÉLÉCHARGEMENTS ILLÉGAUX - STATISTIQUES D'ÉCOUTE PAR GENRES MUSICAUX EN 2018 - STATISTIQUES INSTRUMENTS DE MUSIQUE - STATISTIQUES SUR LA FÊTE DE LA MUSIQUE - BILAN GLOBAL DU SONDAGE SUR LA MUSIQUE - CLARINETTE INSTRUMENT DE MUSIQUE - NOUVEAU DVD 16/9 - NOUVEAUXCD DE MUSIQUE SACRÉE - NOUVELLES PARTITIONS DE CLARINETTE - INFORMATIONS DANS LES NEWS
 
PROMO IDÉE CADEAU : ALBUM CD, ALBUM MP3, PARTITIONS PIANO/CLARINETTE, DVD

TOUTE LA MUSIQUE EN STATISTIQUES

SONDAGE SUR LA MUSIQUE, QUESTIONNAIRE SUR L'ÉCOUTE ET LA PRATIQUE DE LA MUSIQUE EN FRANCE


Sondage & statistiques

 

STATISTIQUES

La reproduction, intégrale ou partielle, n'est autorisée qu'à condition d'être accompagnée d'un lien vers notre source.

Dernières Statistiques Et Sondages 2018-2019 Sur l'Ecoute De la Musique En France : Quel Genre Musical écoutent Les Jeunes, Variété, Rock, Jazz, Classique ? Quel Style ? Quel Est l'Age Moyen des Auditeurs ? Quel Instrument Pratiquent-ils ? Des Statistiques d'Ecoute de Musique en Ligne Stupéfiantes !

Les Résultats Du Questionnaire Montrent Que La Musique Toujours en Nette Progression, Devance Largement Les Autres Arts. Les Auditeurs Ecoutent-ils Surtout Les Radios FM, Les Webradios En Streaming ? Les Gens Vont-ils d'Avantage En Concert Aujourd'hui, Ecoutent Ils La Musique Sur leur Chaîne Ou Leur Ipad ? Quelles Sont les Nouvelles Technologies d'Ecoute, Téléchargement En Ligne, Streaming ? Trouvez toutes les réponses ici !

New !  Jean-Christian Michel
Online Music Jean-Christian Michel

MUSIQUE SONDAGE QUESTIONNAIRE & STATISTIQUES - SOMMAIRE

SONDAGE ET STATISTIQUES MUSIQUE 2018-2019 : L'ÉCOUTE DE LA MUSIQUE EN PROGRESSION - STATISTIQUES MUSIQUE ET MEDIAS 2019 - SONDAGE ÉCOUTE DE LA MUSIQUE PAR RAPPORT AUX AUTRES ARTS SOFRES 2006 - LA MUSIQUE EST LIÉE AUX SOUVENIRS - SONDAGE SUR PRATIQUE DE LA MUSIQUE, INSTRUMENT DE MUSIQUE OU CHANT - STATISTIQUES D'ÉCOUTE DE LA MUSIQUE PAR GENRE MUSICAL - STATISTIQUES SUR LA MUSIQUE CLASSIQUE - SONDAGES SUR MUSIQUES ACTUELLES & SPECTACLES DE VARIÉTÉ - CRÉATION DEVANT INTERPRÉTATION DANS LA MUSIQUE - STATISTIQUES D'ÉCOUTE DE LA MUSIQUE PAR TRANCHE D'ÂGE JEUNES ET ADOS - SONDAGE ADULTES - SONDAGE SENIORS - STATISTIQUES SUR LA PLACE DES HOMMES ET DES FEMMES DANS LA MUSIQUE - STATISTIQUES SUR LES MOYENS DE DIFFUSION DE LA MUSIQUE : SUPPORTS ET MÉDIAS D'ÉCOUTE DE MUSIQUE - SONDAGE MUSIQUE 2012 - SONDAGE ET STATISTIQUES D' ÉCOUTE DE LA MUSIQUE EN FRANCE EN 2017( IFOP) - SONDAGE IFPI ET STATISTIQUES MUSIQUE 2017 STATISTIQUES DU MARCHÉ PHYSIQUE DE LA MUSIQUE ENREGISTRÉE - MUSIQUE STATISTIQUES STREAMING - NOUVELLES TECHNOLOGIES NUMÉRIQUES D'ÉCOUTE DE LA MUSIQUE - DERNIÈRES STATISTIQUES 2019 DE LA MUSIQUE EN LIGNE - STATISTIQUES SUR LE MARCHÉ MONDIAL DE LA MUSIQUE NUMÉRIQUE EN LIGNE - SONDAGE SUR LES MOYENS ALLOUÉS À LA MUSIQUE - STATISTIQUES DES TÉLÉCHARGEMENTS PAYANTS LÉGAUX - STATISTIQUES DES TÉLÉCHARGEMENTS ILLÉGAUX - STATISTIQUES D'ÉCOUTE PAR GENRES MUSICAUX EN 2018 - STATISTIQUES INSTRUMENTS DE MUSIQUE - STATISTIQUES SUR LA FÊTE DE LA MUSIQUE - BILAN GLOBAL DU SONDAGE SUR LA MUSIQUE

SONDAGE MUSIQUE SACEM/SOFRES 2006

Un sondage approfondi réalisé en 2006 par la SOFRES pour la SACEM sur la musique (écoute, pratique, d'un instrument, façons d'écouter, technologies) révèle que les Français aiment la musique. Ecouter la musique, voire la pratiquer ne serait-ce qu'en chantant, touche toutes les tranches d’âge et toutes les catégories sociales.

La statistique montre que la musique va même jusqu'à être vitale pour certains passionnés, que nombre d’entre eux jouent d'un instrument. Toute la musique est concernée quel que soit le genre musical, musique de variété, jazz, musique classique. La musique touche toutes les tranches d’âge et toutes les catégories sociales : Sans grande surprise, la chanson arrive largement à la première place (66 %), devant la musique pop et le rock (29 %), le jazz (25 %), la musique classique (22 %), la variété étrangère (22 %) et enfin l'opéra (10 %).

Tous Nos Sondages Sur La Musique Sont Transcrits Ici Avec Des Statistiques Et Illustrés De Graphiques : Une Quantité Non Négligeable des Sondés Pratique un Instrument De Musique En Amateur ou En Professionnel, Tout Particulièrement les Jeunes !

ÉCOUTE DE LA MUSIQUE PAR RAPPORT AUX AUTRES ARTS (STATISTIQUE SOFRES 2006)

Sondage musique

La musique, besoin artistique essentiel

La reproduction, intégrale ou partielle, n'est autorisée qu'à condition d'être accompagnée d'un lien vers notre source.

LES FRANÇAIS ÉCOUTENT DE LA MUSIQUE DEUX HEURES PAR JOUR (SONDAGE SOFRES 2006)

Ecouter de la musique est ressenti comme quelque chose de fondamental par toute l’humanité, voire comme une nécessité sans laquelle certains mélomanes passionnés ne pourraient vivre.
Amour, Création et Musique se confondent pour certains d'entre eux avec la vie elle-même.

Le sondage sur la musique de la SOFRES nous informe que 74 % des Français sont sensibles à la musique, qu'ils placent bien avant la littérature (56 %), le cinéma (48 %) puis la peinture (11 % ), la danse (11 %), le théâtre (11 %) et enfin la sculpture (4 %). Les français écoutent de la musique en moyenne deux heures par jour, et 28 % d’entre eux souvent plus longtemps.

LA MUSIQUE, BESOIN ESSENTIEL DE L’HOMME - PEUT-ON VIVRE SANS MUSIQUE ?

Peut on vivre sans musique ? Des statistiques scientifiques tendraient à prouver que seulement 4 à 5 % de la population serait "amusicale", c'est à dire dépourvue de goût ou d'aptitude musicale, l'ensemble des humains étant doté d'un "cerveau musical" plus complet.

En effet, le goût de la musique se retrouve dans toutes les catégories sociales et culturelles, et dans toutes les tranches d’âge. Cependant le besoin de musique est nettement plus puissant chez les jeunes, ce qui est facilement explicable si l'on retient l'explication "biologique" de la musique qui la relie à la vitalité et à l'amour :

La SOFRES nous apprend que 30% des ados (34 % des filles et 25 % des garçons) déclarent que la musique est vitale pour eux, au même titre que boire et respirer, alors que ce pourcentage tombe verticalement à 7 % chez les personnes plus âgées. Quoi qu'il en soit, 40 % des sujets interrogés reconnaissent au moins à la musique la qualité d’être "un plaisir parmi d’autres", et 25 % celui de représenter "une façon agréable de se détendre".

UN QUESTIONNAIRE RÉVÈLE QUE 3 à 5% DES FRANÇAIS SOUFFRENT D'ANHÉDONIE MUSICALE

Un questionnaire révèle que 3 à 5% de la population serait touché par "l'anhédonie musicale". L'anhédonie (a, "sans" et hêdonê, "plaisir"en grec) est une carence à ressentir un plaisir positif. Donc en ce qui concerne la musique, une incapacité à ressentir une émotion et du plaisir à l'écoute de la musique. Pour les patients qui sont atteint de ce handicap, il n'y a pas pour l'instant de vraie solution, puisque, même s'il comprennent intellectuellement l'intérêt de la musique, il sont incapables d'en tirer le moindre émoi.

STATISTIQUES D'ÉCOUTE DE LA MUSIQUE PAR GENRE MUSICAL (SONDAGE 2006)

statistique de popularité de la musique

Statistiques de popularité de
la musique en France par genre

La reproduction, intégrale ou partielle, n'est autorisée qu'à condition d'être accompagnée d'un lien vers notre source.

Les statistiques 2006 nous montrent que dans l’ensemble les Français plébiscitent très largement la chanson française (66 %), devant la pop music et le rock (29 %), la variété internationale (22 %), la musique classique (22 %), le jazz (14 %),et enfin l'opéra (10 %). Les musiques comme la techno, l'électro, le rap ou le rai sont en peloton de queue (entre 2 et 7 %).

Si dans les années 2006 hip-hop et rap français sont mal notés et peu appréciés en France, les statistiques du streaming montrent que les morceaux les plus téléchargés en 2019 sont des albums de rap ! Quant au hip hop, il est maintenant plebiscité en France avec 44,2% des albums certifiés en 2017 ! D'autre part, si le public écoutait du rap français dans les années 1990, le rap américain a explosé dès les années 2010.

Le fait qu'un genre musical arrive en tête ne signifie pas que celui-ci soit meilleur qu'un autre, mais simplement qu'il touche une plus large catégorie de la population.

Les sondages 2018-2019 montrent en effet un net changement dans les goûts musicaux de la population française. Y a-t-il un changement de mode dans l'écoute des genres musicaux, le rap est-il devenu la nouvelle musique pop ou y aurait-il une modification de la population en France ?

STATISTIQUES SUR LA MUSIQUE CLASSIQUE (SONDAGE 2006)

Une très large majorité voit dans la musique classique une musique belle, relaxante et toujours actuelle, même si 60 % des 15-24 ans la trouvent dépassée. Le goût pour la musique classique augmente avec l'âge, ce qui est particulèrement évident chez les séniors.

Mais si les français aiment la "grande musique", ils ne se bousculent pas aux concerts : 35% s'y rendent peu ou jamais, et 70 % n'ont jamais assisté à un concert classique ou opéra. Est-ce le cérémonial du concert qui les rebute ?

S'il était préconisé de goûter la musique plutôt que de disséquer les notes, mélodie et harmonie, le genre "musique classique" serait plus apprécié des jeunes générations. A noter ici par ailleurs, la pauvreté de l'enseignement musical, et le rôle de nivellement par la base des grands médias.

Mais il y a pire : la rigidité de nos inoxydables critiques musicaux seuls détenteurs du savoir, pérorant entre "conservatisme le plus conformiste" à "avant-gardisme"* le plus outrancier, ajoute certainement ce handicap à la large acceptation par le public de la musique classique.

* !!! Une statistique récente dévoile que seulement 1 % des amateurs de musique vont écouter de la musique "contemporaine", et il faut savoir que seulement 10% d'entre eux ont payé leur place !

STATISTIQUES SUR LES MUSIQUES ACTUELLES, MUSIQUE & SPECTACLES DE VARIÉTÉ - SONDAGE SOFRES 2006

lLes Français plébiscitent très largement la variété, nous l'avons vu, notamment la chanson française (66 %), devant pop music, rock variété internationale. Le rap et le hip-hop ont fait leur apparition dans les hits et bousculent la chanson française ces dernières années.

Plus de quarante mille représentations de spectacles de variété et autres musiques actuelles génèrent en France le chiffre d'affaire non négligeable de près de plus de 700 millions d'euros.

La statistique montre que 90 % des concerts de musiques actuelles sont payants, les prestations gratuites étant toutefois difficiles à évaluer.

Si le nombre de manifestations est en légère baisse, l'augmentation du prix des places compense en recette ce déclin de fréquentation.

Sans surprise la même statistique souligne que la chanson française, la pop et le rock, constituent le gros du nombre des spectacles, devant les comédies musicales, les humoristes, et le jazz.

STATISTIQUES D'ÉCOUTE DE LA MUSIQUE PAR TRANCHE D’ÂGE : JEUNES, ADULTES ET MILIEU SOCIO-CULTUREL (SONDAGE 2006)

Graphique intérêt pour la musique

L'intérêt pour la musique diminue avec l'âge

La reproduction, intégrale ou partielle, n'est autorisée qu'à condition d'être accompagnée d'un lien vers notre source.

STATISTIQUES D'ÉCOUTE DE LA MUSIQUE JEUNES ET ADOS - (SONDAGE 2006)

Les adolescents, ou "ados" se situent dans une tranche mal définie à une période de la vie où ils passent de l’enfance à l’âge adulte, entre environ 13 et 20 ans. C'est l'époque où des bandes de copains ré-inventent leur culture, avec des loisirs communs et leurs musiques "branchées", souvent en réaction totale avec celles de leurs parents.

Une différence appréciable apparaît à ce niveau entre garçons et filles : les garçons affectionnent surtout la pop music, le rock et le rap (43 %), le reggae (38 %) alors que les jeunes femmes du même âge préfèrent, quant à elles, la chanson française (57 %), le rock et la musique pop (39 %) ou la variété internationale (28 %).

Statistique intéressante à noter : la fréquentation des concerts augmente au cours la jeunesse, culmine avec deux spectacles par an vers 30 ans, pour décroître ensuite assez vite, pour aboutir à une manifestation tous les deux an vers 65 ans et plus.

LA MUSIQUE ET LES JEUNES - STATISTIQUES D'ÉCOUTE DE LA MUSIQUE CHEZ LES 15-24 ANS (11% DE LA POPULATION FRANÇAISE) - SONDAGE SOFRES 2006

Tous les sondages réalisés année après année révèlent que les jeunes sont les plus friands de musique, puisqu'ils représentent près de 3/4 des consommateurs. En effet, la musique est plébiscitée par 73% des jeunes, comme loisir ou activité culturelle, avant le cinéma (62%) et la télévision (32%). Leur mode d'écoute est naturellement branché "technologique" : les jeunes privilégient baladeurs, téléphones portables, Ipad et smartphones comme appareils d'écoute.

DÉCOUVERTE DE LA MUSIQUE CHEZ LES TEEN-AGERS, INTERNET ET STREAMING - SONDAGE SOFRES 2006

Si la radio (57%) et la télévision (47%) restent encore les medias majeurs de découverte de nouveautés en musique, Internet connaît chez les teen-agers une importance grandissante (les statistiques montrent que 76% des 15-24 ans y recherchent de la musique de temps en temps).

STATISTIQUES D'ÉCOUTE DE LA MUSIQUE CHEZ LES ADULTES D'ÂGE MÛR- SONDAGE SOFRES 2006

Les hommes et femmes d'âge mûr, situés dans une tranche d'âge entre 40 et 50 ans, font la transition entre les jeunes et les seniors : leurs goûts évoluent doucement, se spécialisent. L'intérêt porté à la musique diminue certes, mais devient plus sélectif, comme vous pourrez le découvrir dans les lignes qui suivent.

LES TRANCHES D'ÂGE ADULTES 45 ANS ACHÈTENT LE PLUS DE DISQUES ! (STATISTIQUE RIAA 2006 - SURPRISE ! )

L’Association américaine de l’industrie du disque (RIAA), regroupant Universal, Sony, Warner et EMI, les quatre plus grosses "majors" du monde, vient de publier des statistiques qui peuvent surprendre : ce sont les tranches d'âge au dessus de 45 ans qui achètent désormais le plus de disques, jusqu'à représenter aujourd'hui 25% de l’ensemble du marché ! (génération qui représentait à peine 15% des ventes en 2000). Chose encore plus étonnante, les achats des seniors sur Internet représentent maintenant 24% des ventes de musique en ligne. La désaffection des jeunes pour les disques et CD peut s'expliquer par leur adhésion aux nouvelles technologies numériques d'écoute, téléchargement et streaming.

Selon Billboard, magazine américain de référence du show-business international, les plus grosses tournées mondiales sont le fait de chanteurs ou groupes de plus de 50 ans : ROLLING STONES, Elton JOHN, GENESIS, Phil COLLINS, MADONNA, etc. En France, HALLYDAY à 70 ans battait tous ses records dans ses tournées d'adieux, la tournée AGE TENDRE ET TETES DE BOIS affiche complet un an à l'avance, Le chanteur de blues américain B.B. KING, octogénaire, vient de faire un tabac au Nice Jazz Festival... Dans un autre domaine, Jean-Christian MICHEL, star internationale, fait "cathédrale comble" et remporte un triomphe partout où il se produit.

STATISTIQUES D'ÉCOUTE DE LA MUSIQUE CHEZ LES SÉNIORS (SONDAGE SOFRES 2006)

En sociologie, le terme de senior désigne la tranche d'âge 50-60 ans. Si la musique de variété continue toujours à prédominer dans cette tranche d'âge, la musique classique gagne en audience chez les plus de 50 ans (32 % pour les 50-64 ans, et 36 % pour les 65 ans et plus), les plus instruits (29 % chez les cadres, 31 % chez les plus diplômés) ainsi que chez les plus aisés (36 %).

Le jazz, s'apprécie dans une gamme socio-culturelle sensiblement identique à celle des amateurs de musique classique, dans les milieux aisés (29 %), cultivés (23 %), et c'est dans la tranche 50-65 ans (21 %), que le penchant pour ce style de musique culmine.

Après 65 ans les gens semblent hélas se détacher quelque peu de la musique. Ils ne voient alors en elle qu'une manière de se détendre (28 %, au lieu de 25 %) ou même un simple passe-temps (12 % contre 9 %).

Il ne reste que 22 % des plus de 65 ans pour assister encore à des concerts, contre 32 % dans la tranche 50-65 ans. Privilégiant largement la musique classique, ces seniors ne sont plus que 3 % à rester ouverts à la musique Pop ou rock (contre 20 % des 50-64 ans) et la variété internationale (5 % contre 15 % de la moyenne).

À plus de 65 ans, les personnes du troisième âge chantent moins que les plus jeunes (62 % contre 83 %), les seniors se bornent à écouter de la musique chez eux à la radio (62 % / démarche passive), sur leur chaîne hi-fi (47 % / démarche sélective), et regardent les émissions musicales ou de variété à la télévision plus que la moyenne (37 % contre 27 % / démarche semi-passive).

SUPPORTS ET MÉDIAS D' ÉCOUTE DE MUSIQUE (SONDAGE SOFRES 2006)

Diagramme supports d'écoute de la musique

Supports d'écoute de la musique.
En vert, les supports sélectifs, en jaune, les supports passifs

La reproduction, intégrale ou partielle, n'est autorisée qu'à condition d'être accompagnée d'un lien vers notre source.

Les amateurs de musique les plus pointus écoutent la musique sur une chaîne stéréo haute fidélité (66 %), (en concert (28 %), sur DVD (15 %), sur des supports MP3 (8 %) ou sur Internet (4 %). Leur choix est sélectif, contrairement à ceux qui écoutent la musique à la radio (61 %) ou à la télévision (27 %), avec une approche passive ou simplement réceptive.

Selon l'institut de sondage, 33% des personnes interrogées sont allées à un concert au moins une fois au cours de l’année écoulée. 48 % d'entre-elles ont été assister à un concert de variété, 27 % à un concert de rock ou de pop-music, 20 % à un concert de musique classique et enfin 11 % à un concert de jazz.

Nous avons vu que le pic de fréquentation des concerts se situait à 30 ans, pour décroître régulièrement par la suite.

Un nombre croissant de personnes fait appel aujourd'hui aux nouvelles technologies, numériques ou autres pour écouter la musique. La musique numérique physique vendue à une encore part de marché de 22 %, mais le CD est dépassé, des chiffres récents donnés par l’observatoire de la musique révèlent une baisse impressionnante de 30 % des ventes. Les CD singles font état quant à eux d'une chute abyssale de plus de 55%.

Contrairement aux incantations des majors du disque, le piratage ne semble pas être pas la seule raison de leurs déboires, il faut parler surtout de la concurrence des nouvelles technologies et du manque de créativité artistique de leurs malheureux dirigeants.

NOUVELLES TECHNOLOGIES NUMÉRIQUES D'ÉCOUTE DE LA MUSIQUE (SONDAGE 2006)

Ipod baladeur

Baladeur Ipod

SONDAGE SUR LE TÉLÉCHARGEMENT DE LA MUSIQUE EN LIGNE (STATISTIQUE SOFRES 2006)

Détrônés par le MP3, le Téléchargement et le Streaming de musique en ligne, le disque physique, le disque vinyle, l'album CD qui faisaient tant rêver, sont devenus désormais des produits dépassés.

D'ores et déjà, 63 % des Français ont adopté aujourd'hui la musique numérique. L’utilisation de supports nomades tels que baladeur, Walkman, lecteur MP3, I-Pod, I-Phone, ou autres Smartphones, (35 %) est très répandue chez les jeunes et les ados (28 % chez les 15-24 ans). En 2019 le support N°1, c'est bien le smartphone.

Une très grosse majorité d'adolescents (85 %) utilise un site de streaming pour écouter de la musique : 80 % d'entre eux ont recours au streaming vidéo quand 70 % seulement usent de streaming audio : 35 % de ces jeunes sont abonnés à une plateforme payante, mais il faut bien dire que 62 % préfèrent l'écoute gratuite !

STATISTIQUES SUR LA DIFFUSION DE LA MUSIQUE (SONDAGE SOFRES 2006)

Satellite

Télédiffusion de la musique

La musique génère des droits d'auteurs (droits liés à la création musicale) qui sont gérés en France par la SACEM. Il est intéressant pour les compositeurs de connaître le montant des droits perçus, pour voir quels sont les médias les plus rentables.

Les télévisions arrivent nettement en tête (26 %) suivies par la diffusion publique (20,5 %) ou droits généraux, les droits phonographiques, video et multimédias (19,5%), les droits en provenance de l'étranger (9 %), le spectacle vivant, concerts et autres (8,5 %), les radios (7,5 %), la copie privée (7 %) et enfin le cinéma (2 %).

Les ventes de disques assorties de droits phonographiques, les tournées de concerts, et les droits directs étant liées à la promotion due aux passages télévisés, on comprend aisément le profit que peuvent en tirer ceux qui trustent le petit écran.

STATISTIQUES SUR LE MARCHÉ MONDIAL DE LA MUSIQUE NUMÉRIQUE EN LIGNE (SONDAGE SOFRES 2006)

Parts de marché de la musique numérique

Parts de marché de la musique numérique en ligne par pays

La reproduction, intégrale ou partielle, n'est autorisée qu'à condition d'être accompagnée d'un lien vers notre source.

Le graphique de statistiques ci-dessus nous fait voir que c'est la corée du Sud (où la consommation de musique numérique passe principalement par l'usage des téléphones portables) qui arrive en tête des parts de marché de musique en ligne. Elle devance les Etats-unis où l'usage d'Internet a pourtant plusieurs années d'avance sur le reste du monde.

SONDAGE SUR LA PRATIQUE DE LA MUSIQUE, L'APPRENTISSAGE D'UN INSTRUMENT DE MUSIQUE, OU DU CHANT (STATISTIQUES SOFRES 2006)

Chant

Le chant, musique de tout un chacun

La musique est largement pratiquée dans la vie quotidienne, le plus souvent d’une manière simple et conviviale tout simplement en chantant. Ainsi, 83 % des personnes interrogées assurent chanter occasionnellement, pendant que d'autres affirment le faire très souvent : 19 % des gens fredonnent dans leur véhicule, 13% chantent dans leur salle de bain, 10 % trouvent plaisir au chant lorsque leur humeur s'y prête, 9 % poussent la chansonnette au cours de réunions familiale et 6 % en faisant la fête entre amis.

La chanson accompagne aussi le travail manuel : 28 % des agriculteurs et 16 % des ouvriers chantent en travaillant, les peintres en bâtiment sifflent les airs à la mode sur leurs échafaudages, 15 % des femmes chantonnent pour égayer leurs travaux ménagers. Sans omettre les esclaves noirs du 19 ème siècle qui entonnaient leurs work songs pour supporter les durs labeurs qui leurs étaient infligés dans les champs de coton du Mississipi.

Il faut bien sûr souligner que nombreux sont ceux ou celles qui aiment assez la musique pour s'intégrer à une chorale, et que les véritables passionnés comme les musiciens pratiquant sérieusement un instrument, font partie d'un élite non négligeable (14 %). Apprendre un instrument de musique intéresse de plus en plus de personnes, jeunes et seniors.

Les sondages nous ont confirmé que les jeunes sont très attirés par la musique : il faut noter que, si seulement un Français sur dix, (soit quand même quelques 600.000 musiciens) affirme jouer de la musique, un jeune sur quatre (soit 25%) déclare pratiquer régulièrement un instrument !

Il faut se souvenir cependant, qu'avant l’arrivée de la musique enregistrée, des musiciens amateurs se réunissaient alors pour pratiquer le passe-temps intelligent et agréable de jouer des morceaux en duo, de former un trio ou un quatuor, et qu'ils ont pu être plus nombreux jadis qu'aujourd'hui.

STATISTIQUES SUR LE MARCHÉ DES INSTRUMENTS DE MUSIQUE (STATISTIQUE SOFRES 2006)

À la demande de la direction générale des entreprises et de la Chambre Syndicale de la Facture Instrumentale (CSFI) un sondage a été réalisé sur l'évaluation du marché de la facture instrumentale en France.
Les instruments de musique fabriqués en France sont généralement positionnés haut de gamme, avec une excellente renommée internationale. La moitié du chiffre d'affaires se fait sur les instruments à cordes pincées avec près de 800.000 instruments vendus sur un total de 1,6 millions.

Quelques entreprises leaders haut de gamme très exportatrices, en particulier d’instruments à vent, soumises à la concurrence (bas ou milieu de gamme) des pays d’Asie, ne parviennent cependant pas à équilibrer la balance commerciale du secteur.

LA MUSIQUE EST LIÉE AUX SOUVENIRS DE JEUNESSE (STATISTIQUE SOFRES 2006)

Amour

La musique se lie aux souvenirs

55 % des gens interrogés déclarent lier la musique à une période de leur existence, à un souvenir de leur vie affective ou sentimentale (rencontre amoureuse, voyage, concert). La musique, il est vrai s'associe facilement à un événement ou à un âge, tout comme ces odeurs, si bien décrites par PROUST dans "Du côté de chez Swann", qui font résurger des moments de l'enfance ou de la jeunesse. Qui n'a dit ou pensé un jour : "Ce morceau de musique me rappelle mes vingt ans!"...

STATISTIQUES SUR LA MUSIQUE : LA CRÉATION AVANT L'INTERPRÉTATION (SONDAGE 2006)

Fort hereusement, les personnes interrogées au fil des questionnaires des sondages sur la musique, témoignent de leur nette préférence pour la création : mélodie, composition (47 %) et textes (34 %) font le score remarquable de 81 % dans l'appréciation de la qualité d'une œuvre, contre 11 % pour l'interprétation et 6 % pour l'orchestration.

On aurait pu croire le contraire chez un public qui a poutant le culte des idôles et achète le nouveau disque de la dernière star de la musique ou des rockstars à la mode du top 50 !

La Musique classique et le Jazz représentent une importante part du marché de la musique et l'innovation est très largement plébiscitée : on peut comprendre ainsi que la musique de Jean-Christian MICHEL, synthèse novatrice de jazz et de musique sacrée traditionnelle classique, ait connu un tel succès dans les années 70-80 (le clarinettiste à l'époque où sa musique fut un tant soit peu médiatisée, fut simultanément 1er, 2ème et 3ème au HIT Parade de FRANCE-SOIR-CIDD, vendant à un moment plus de disques que les Beatles, s'imposant alors dans la catégorie la plus largement appréciée du public... la variété française). Aujourd'hui son site figure toujours dans le Top 50 et le Top 10 de la musique. La statistique actuelle (2019) donne le résultat suivant sur l'indice de popularité de son site web :

Jean-Christian-michel.com users come from these countries : 43.3% FRANCE - 56.5% OTHER

SONDAGE FÊTE DE LA MUSIQUE - STATISTIQUES SUR LA FÊTE DE LA MUSIQUE

La Fête de la Musique est une grande kermesse populaire, où les participants, amateurs bénévoles pour la plupart, s'essaient à la musique. Des stars de la musique et des musiciens professionnels (salariés par les ministères de la Culture, régions, municipalités) donnent des concerts gratuits qui s'adressent à tous les publics. Lancée dans les années 80 en France, la Fête de la Musique s'est internationalisée et a lieu le 21 juin dans plus de 120 pays.

Un sondage de l’INSEE révèle que 98% des français ont assisté au moins une fois à la Fête de la Musique. 80% d'entre eux ne sont que spectateurs. Il faut relever une tès large proportion de jeunes, soit près de 80% de 15-18 ans . Le ministère de la Culture publie cette statistique que la Fête de la Musique s'ennorgueillit de plus de 20 000 concerts, donnés par 5 millions de musiciens ou chanteurs amateurs, devant près de 10 millions de spectateurs.

STATISTIQUES SUR LA PLACE DES HOMMES ET DES FEMMES DANS LA MUSIQUE

Pendant des siècles, la position des hommes a prédominé dans la musique, comme d'ailleurs dans presque tous les autres domaines, bien qu'au Moyen-Âge, on comptât des joueuses de lyre ou de tambours et des femmes troubadours qui composaient et interprétaient de la musique.

Mais au XIXème siècle, seuls les hommes pouvaient suivre des études musicales avancées, diriger un orchestre, composer, se produire en orchestre, alors que les femmes restaient cantonnées à l'enseignement, ou les jeunes filles apprenant le piano pour parfaire leur éducation. À cette époque, les hommes sont à la tête des institutions dans tous les domaines.

Les choses ont certes évolué depuis. mais il faudra attendre les années 1970 pour que les classes de bois à anches, clarinette, hautbois, et basson s'ouvrent aux femmes. Et ce n'est qu'à partir des années 1980/1990 que les adolescentes pourront s'inscrire en cours de trompette, trombone, cor, tuba, percussions et batterie etc.

Cependant en 2010, dans les orchestres symphoniques français, les instruments "masculins" comme bois cuivres et percussions étaient encore toujours joués majoritairement par des hommes (seulement 21,8% des bois, 7,3% des percussions et 4,6% des cuivres sont tenus par des des femmes, alors que le chiffre s'éleve à 43,3% pour les cordes).

Entre 2012 et 2016, les hommes sont encore 89% à diriger des Maisons d’Opéra et 72% à diriger des Scènes Nationales (statistiques de la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques).

Au XXe siècle, les femmes commencent à s’émanciper, et aujourd'hui elles peuvent envisager une vraie carrière de musicien professionnel, choix réservé jusqu’alors aux hommes. La féminisation des orchestres s'accroît, comme la place de la femme dans la société.

STATISTIQUES DU MARCHÉ PHYSIQUE DE LA MUSIQUE ENREGISTRÉE (SONDAGE 2010)

EN MILLIARDS DE DOLLARS

statistiques sur le marché de la musique

La reproduction, intégrale ou partielle, n'est autorisée qu'à condition d'être accompagnée d'un lien vers notre source.

L'aggravation de la crise du disque a vu les ventes physiques de musique enregistrée s'effondrer littéralement : les statistiques récentes nous montrent que le chiffre de vente deCD est passé de 1,95 milliards de dollars en 2003 à 0,79 en 2010. Plus de la moitié du chiffre s'est voltilisée en moins de dix ans !

L'écroulement du marché physique de la musique enregistrée n'est pas seulement du à l'éclosion de la musique en ligne et aux téléchargements illégaux, mais bien aussi à l'incompétence, la vision court-termiste, et au manque de créativité des managers des majors : les interprètes préfabriqués plutôt bas de gamme dévalorisent l'image culturelle de la musique ; la politique de vente aux grandes surfaces avec profusion incohérente de compilations et autres Best-off, contribue à la dépréciation de l'album CD, et a abouti à la disparition des vrais disquaires ; la permanente valse des étiquettes fait perdre tout repère sur la valeur du CD ; enfin les prix bradés sur les supports numériques n'arrangent en rien les choses.

Quel gâchis, alors que la statistique sur l'écoute de la musique place largement celle-ci en tête devant tous les autres arts, comme un besoin essentiel, comment en est-on arrivé la ?!

SONDAGE MUSIQUE 2011 : L'ÉCOUTE DE LA MUSIQUE ENCORE EN NETTE PROGRESSION - (SONDAGE 2011)

Un nouveau sondage commandé à OPINION WAY par la SACEM a été publié dans son magazine destiné aux sociétaires janvier-avril 2011 et le résultat du questionnaire donne des chiffres intéressants : si ceux-ci diffèrent quelque peu de ceux de ceux de la SOFRES, les statistiques résultant des deux sondages convergent pour confirmer un intérêt toujours croissant du public pour la musique.

SONDAGE MUSIQUE 2012

L’écoute de la musique est en nette progression en 2012 puisque à cette date 80% des français considèrent la musique comme une passion ou un plaisir (contre 74% en 2006). 84% d’entre eux déclarent écouter de la musique tous les jours. L'importance de la création s'accompagne du rejet de la musique "commerciale".

Si quelques personnes voient encore dans la musique un "moyen d'être à la mode", 63% l'apprécient "pour ce qu'elle est" et 78% d'entre eux la considèrent avant tout comme un moyen de se relaxer, de se couper du monde, si quelque personnes encore la voient comme un moyen "d‘être "branché".

SONDAGE ET STATISTIQUES D' ÉCOUTE DE LA MUSIQUE EN FRANCE EN 2017( IFOP)

Le sondage IFOP 2017 sur un échantillon de 1000 personnes représentatif de la population française, réalisé par questionnaire auto-administré, confirme le rôle de la musique comme centre d'intérêt majeur : elle arrive en tête des activités dont ils pourraient le moins se passer (60%), puisque effectivement 6 sur 10 (61%) déclarent aussi en écouter quotidiennement.

Les jeunes français de moins de 35 ans écoutent non seulement de la musique plus souvent (70% le font tous les jours, pour seulement 47% de la tranche d'âge 65 ans et plus), mais affirment pouvoir encore moins s’en passer (69%) que le reste du pannel interrogé.
Au-delà de la simple écoute, la pratique de la musique concerne davantage les plus jeunes : si 10% des français pratiquent un instrument de musique, le quota s'élève à 25% chez les 18-24 ans.

SONDAGE ET STATISTIQUES D'ÉCOUTE DE LA MUSIQUE ENREGISTRÉE DANS LE MONDE EN 2017 ( IFPI)

La fédération internationale de l’industrie phonographique (IFPI) publie quant à elle en 2017 un rapport statistique sur la consommation de musique mondiale, basé sur 13 grands marchés : États-Unis, Allemagne, Royaume-Uni, France, Italie, Espagne, Suède, Australie, Canada, Japon, Mexique, Brésil, Corée du Sud).

Presque tous les internautes consomment de la musique en 2017 : 96 % d'entre eux écoutent de la musique sous licence, en streaming audio ou vidéo, par achat physique ou numérique, ou par la radio en ligne.

53 % des 13-15 ans ont acheté de la musique physique et numérique (avec une préférence pour le téléchargement payant). Chez les 16-24 ans, ce pourcentage s'élève même à 98 %.
Aux États-Unis, 48 % des internautes sont abonnés à un service de streaming. Par contre seulement 18 % des Japonais souscrivent service de streaming musical. 50 % des internautes payent pour écouter de la musique.

Enfin, si les français continuent à écouter les radios FM dans leur voiture, 60 % d'entre eux recherchent aussi désormais des radios en ligne, et utilisent aussi leur GSM pour écouter de la musique (20 %).

La musique sur support physique numérique voit sa part de marché chuter de 22 %.

LES STATISTIQUES 2017 CONFIRMENT L'EXPLOSION MONDIALE DE LA MUSIQUE EN STREAMING

Les statistiques 2017 montrent que 45 % des internautes du monde entier consomment de la musique via un service de streaming audio payant, ce chiffre ayant augmenté de 8 % en 2017 par rapport à 2016. Les fans de musique consacrent 20 % de leur temps total à l’écoute de musique sur les services de streaming vidéo et 18 % sur les services de streaming audio.

Ce même sondage de 2017 révèle que 85 % des adolescents utilisent une plateforme de streaming pour écouter de la musique, 79 % utilisent la solution vidéo avec Youtube, et 67 % une plateforme audio. Sur ces 67 %, 37 % utilisent un service payant et 62 % un service gratuit ou gratuit financé par publicité. Sur les 37 % qui utilisent un service payant, 33 % ont contracté un abonnement solo, et 36 % un abonnement familial.

STATISTIQUES MUSIQUE EN LIGNE FRANCE EN 2018-2019

Le SNEP publie dans son bilan 2018 que les de revenus générés par le streaming payant représente 75% des revenus de l'industrie phonographique. Il confirme la suprématie indiscutable de la musique en ligne sur les ventes de CD physiques. Le téléchargement payant, a quelque peu chuté de 22%, avec seulement 14 millions d'euros de chiffre d'affaires, soit deux fois moins que celui des écoutes gratuites de musique avec publicité.

Le rapport du SNEP constate la bonne tenue de la production nationale, avec une place désormais prépondérante du rap, qui occupe 14 des 20 premières places de ce classement. Cette avancée préoccupante l'a d'ailleurs conduit à changer la part du streaming dans l'attribution du disque d'or.

En France, en 2019, les abonnements pèsent désormais plus que les ventes de CD. Le numérique représente aujourd'hui 62,7% du marché, avec 55,7% pour le streaming.

Le streaming vidéo représente plus de la moitié de toutes les heures d'écoute de musique en streaming, mais les plateformes de streaming musical légal sont devenues la principale source de revenus de l'industrie du disque, avec désormais une croissance de près de 20% par an. La consommation hebdomadaire de musique, se chiffre à un milliard d'écoutes, soit deux fois plus qu'en 2016.

Les abonnements payants s'imposent désormais comme un mode incontesté de musique en ligne, devenant aussi la principale source de revenus : ils rapportent 220 millions d'euros par an contre 50 pour le gratuit financé par la publicité. Les abonnements à Spotify ou Deezer réalisent par exemple, les 3/4 des streams audio.

Les plateformes audios (Spotify, Deezer etc.) reversent à l'industrie musicale 12 millions d'euros contre 14 millions pour les géants vidéos (YouTube), avec une croissance de 60% par an pour l'audio, et de 30% pour YouTube.

SONDAGE 2018-2019 SUR MÉDIAS & LIEUX D'ÉCOUTE DE LA MUSIQUE

STATISTIQUES EN PARTS DE MARCHÉ DES MEDIAS

La radio est le média qui arrive nettement en tête pour l'écoute de la musique, à 36 % devant une télévision en légère dégringolade. La part dédiée à la radio en 2019 est de 40 %.

Pour le panel interrogé dans le sondage, la radio constitue le meilleur média de découverte musicale (70%), suivi quand même par la télévision (58%) et le bouche à oreille (38%).

Internet joue naturellement un rôle grandissant avec l'explosion du streaming, du téléchargement online, des sites de partage vidéo (14%), des radios en ligne et les réseaux sociaux. La presse accuse un léger recul à 11%.

MODE D'ÉCOUTE

Les statistiques confirment que le mode d'écoute fait appel aux nouvelles technologies numériques :

- "Fixe", sur ordinateur avec Internet qui est de loin le média N°1 : le sondage fait apparaître que 75% des jeunes écoutent de la musique sur des sites spécialisés, avec la répartition suivante :

- Sites de partage de vidéos cf. YouTube, Dailymotion etc. 38% ; réseaux sociaux 28% ; webradios 12% ; sites musicaux 4%. Ces chiffres ont considérablement augmenté en 2019, notamment pout Youtube et le sites de streaming.

- "Nomade" avec l'IPOD ou autres "baladeurs" (27%), voire de plus en plus avec les téléphones portables (13%) et Smartphones.

- Mais ce même sondage récent nous rappelle que les médias traditionnels gardent toutefois leur pouvoir de communication de masse : 57% des jeunes avouent découvrir des nouveautés par la radio (la FM recueillant encore) 20% des suffrages, et 47% par la télévision.

STATISTIQUE D' ÉCOUTE DE LA MUSIQUE EN STREAMING SUR SMARTPHONE DANS LE MONDE

90 % des internautes entre 16 à 54 ans écoutent de la musique en streaming sur leurs smartphones, dans le monde entier. Ce chiffre s'élève à 91 % pour les mexicains.

PARTS DE MARCHÉ DE YOUTUBE POUR L'ÉCOUTE DE LA MUSIQUE

La quasi-totalité des heures d’écoute de musique à partir du streaming vidéo se fait sur YouTube. Lorsque 85 % des utilisateurs écoutent de la musique sur YouTube, cela représente près d’1,3 milliards de personnes, et la célèbre plateforme ne rétribue pas un dollar par utilisateur ! Pour comparer, Spotify paie 20 $ à chaque utilisateur...

L’IFPI rapporte que peu de monde découvre de la musique sur YouTube (76 % des utilisateurs y écoutent de la musique qu’ils connaissent déjà). L’IFPI atteste par ailleurs que Tube ne rétribue pas équitablement les revenus du streaming !

PARTS DE MARCHÉ DE L'ÉCOUTE MUSIQUE DES WEB RADIOS

La part de marché dédiée à la radio est de 40 % (webradios). Les allemands préfèrent même écouter la musique à la radio. Les Japonais et les sud-coréens préfèrent quant à eux acheter la musique, et les Mexicains consomment principalement la musique à partir de plateformes de streaming vidéo comme YouTube.

SONDAGE 2019 SUR LES LIEUX D'ÉCOUTE DE LA MUSIQUE

Dans tous les sondages, la grande majorité (90%) des auditeurs affirment choisir leur résidence comme lieu d'écoute privilégié, suivi par l'autoradio (74%), les attentes téléphoniques (20%) ou la musique diffusée dans les autobus (20%).

SONDAGE ET STATISTIQUES MUSIQUE EN LIGNE (DERNIÈRES STATISTIQUES 2019) : CONFIRMATION DE L'AVANCÉE DU STREAMING

Le phénomène de la musique en ligne a pris une importance si considérable que la quasi-totalité des internautes du monde entier écoute de la musique en streaming audio ou vidéo, par achat de musique physique ou numérique sous licence, ou enfin par la radio, GO, FM ou webradio en ligne.

La fédération internationale de l’industrie phonographique IPIF rapporte que presque tous les habitants de la planète quel que soit leur âge (de 16 à 60 ans) écoutent de la musique sur smartphones et autres Ipad : près de la moitié d'entre eux écoutent du streaming audio payant, et ce chiffre est en augmentation régulière depuis 2016. En effet, la quasi-totalité des de 16-24 ans (98 %) consomme désormais de la musique sous licence, et notamment celle en streaming.

Le streaming de musique vidéo, dont la quasi-totalité est dispatché sur YouTube, dépasse nettement la moitié de toutes les heures d’écoute cumulées.

SONDAGE SUR LES MOYENS ALLOUÉS À LA MUSIQUE (SONDAGE 2019)

Les français estiment que le budget affecté à l’enseignement musical est insuffisant (62 % des sondés). Le pourcentage des sondés passe à 75% qui estiment que chaque école devrair avoir les moyens de monter une chorale ou un orchestre.

Presque tout le monde (92 % des sondés) est également d'accord pour dire que les majors de la musique du web devraient participer d'une manière ou d'une autre au financement de la création musicale.

La statistique fait ressortir que la musique en ligne devrait bénéficier d’un taux de TVA réduit (83% des sondés) 62% étant favorables à une fiscalité avantageuse pour les entreprises du secteur musical.

Enfin, 70% des Français pensent que la musique devrait faire partie des programmes de campagne présidentielle.

SONDAGES ET STATISTIQUES 2019 SUR LES TÉLÉCHARGEMENTS PAYANTS LÉGAUX ET LES FRAUDES SUR LA MUSIQUE

Les téléchargements payants (ventes de détail aux consommateurs) sont en progression régulière, mais cependant très loin des objectifs fixés. Par exeple DEEZER (7 millions de visiteurs/mois) qui spéculait sur 100.000 utilisateurs cette année n'en a recueilli que 25.000. En France, iTunes représente 70% des ventes de la musique en ligne.

En 2019, d'après des chiffres fournis par Le journal La Tribune, les grosses Majors, Universal, Sony et EMI atteindraient à peine l'équilibre avec leurs sites de musique en ligne. Seul ITunes dont le siège est au Luxembourg dégage des bénéfices, grâce à une TVA à 6 % (contre 19,6 % en France).

Les titres individuels de musique numérique téléchargés, soit environ 500 millions (dont USA 360 millions, Europe 70 millions), et les services de musique en ligne (340 millions) donnent une idée de l'importance des téléchargements légaux et illégaux sur le web.

STATISTIQUES DU TÉLÉCHARGEMENT ILLÉGAL (STATISTIQUES 2018)

Dès les années 2000, la musique en ligne, le téléchargement MP3 et le streaming sur Internet se sont développés parallèlement au développement des nouvelles technologies : 16 % des Français avaient déjà téléchargé de la musique sur le Net avant 2006, avec plus de 500 fichiers mp3 stockés sur leur disque dur, allant jusqu'à plus de 1000 chez 11 % d'entre eux.

Les jeunes très souvent alors, des musiciens, ou fervents amateurs de musique (39 % des 15-24 ans) étaient tout particulièrement concernés par le téléchargement illégal. 51 % des Européens téléchargeaient sur les réseaux Peer to Peer (43 % en France), et 77 % d'entre eux gravaient des CD sur leur ordinateur.

Pour en avoir une idée, les téléchargements légaux étaient alors passés de 1 à 3 millions, pendant que le CD, en chute libre, en perdaient 54.

La première source de téléchargement illégal, c'est en 2017-2018-2019, le piratage de la musique proposée en streaming. Même si la plupart des utilisateurs choisissent d'écouter de la musique en ligne achetée légalement, le piratage a augmenté ces dernières années.

La Chine arrive en première position du téléchargement illégal (78% des internautes interrogés). En deuxième position la Russie fait un score de 64%. La France, l'Allemagne, la Grande Bretagne et le Japon arrivent loin derrière avec un taux respectif de téléchargements illégaux de 10 à 15%.

Si le téléchargement illégal n'a pas complétement disparu en 2019 (13%, cependant malgré des statistiques difficiles à établir), le streaming autorisé est en progression à environ 65%.

Il convient cependant de souligner que sur une question aussi sensible et délicate à quantifier que le téléchargement illégal, le sondage n'est pas forcément le strict reflet de la réalité !

STATISTIQUES D'ÉCOUTE PAR GENRES MUSICAUX EN 2018

Les sondages réalisé en 2018 montrent une chanson française en recul avec 51% d'avis favorables contre 66% les années précédentes : pas étonnant vu la stagnation désolante de la création, le désintérêt croissant du public pour la télévision, média de plus en plus dédié au "commercial" : 50% des téléspectateurs avouent que les émissions musicales ne répondent pas du tout à leurs attentes.

D'autre part le rap a empièté d'une manière impressionnante sur les parts de marché des gloires du rock et de la variété française : les albums et morceaux les plus téléchargés en 2019 sont des albums de rappeurs français ! Hip hop et rap, maintenant très écoutés en France ont vu se multiplier les soirées, concerts en salle, Zeniths, voire tournées et festivals.

Les certifications "Disque d'or", Platine et Diamant du SNEP (syndicat musique édition phonographique), qui intègrent depuis 2016 le streaming dans le calcul du seuil de ventes, ont été attribuées en grande partie à des rappeurs, ce qui a suscité des controverses.

Les données statistiques des streams pouvant être trop facilement gonflés, trafiqués ou falsifiés, ont alarmé le SNEP qui a récemment changé ses quotas pour l'obtention du disque de certification "disque d'or".

Le rap, malgré son succès commercial, reste largement rejeté par les élites et les institutions qui soulignent sa violence et ses revendications sociales très particulières.

Si le jazz recule un petit peu à 22% (contre 25% en 2006), la musique classique se hausse à 34% (contre 22%), à égalité désormais avec les variétés internationales, elles aussi en nette progression.

La résurgence du disque vinyle apparaît comme un phénomène de mode peu significatif, avec un marché certes multiplié par 5 ces dernières années, mais qui ne représente jamais que 20% des ventes de disques physiques, elles-même en chute libre.

Fait remarquable quoi qu'insolite, une bonne moitié des acheteurs de 13-15 ans de musique numérique, ont opté pour le téléchargement payant.

BILAN GLOBAL DU SONDAGE SUR LA MUSIQUE

Clé de sol, symbole de la musique écrite

Le sondage, réalisé par l’IFOP en 2017 à la demande de la SACEM et de L'ADAMI sur un échantillon de 1.000 personnes, a confirmé l’importance de la musique dans le paysage français : la musique demeure l’activité culturelle préférée de la population (60% des sondés), devant la lecture, le cinéma et la sculpture.

La statistique des mélomanes qui jouent d'un instrument de musique tombe à 11%. Il ressort aussi de ce sondage que la musique crée un lien social (90% des sondés), et voient les artistes comme un élément de cohésion sociale (70% des sondés). Enfin, les Français pensent que le succès des artistes français contribue au rayonnement de la France (84% des sondés).

Selon ce même sondage, les Français trouvent l’offre musicale en ligne satisfaisante, variée et facile d'accès (87 % des sondés). L’offre de spectacles convient à 66% des sondés, (77% dans lar égion parisienne). Moins de la moitié des personnes interrogées regrettent qu’il n’y ait pas assez de musique à la radio et à la télé (43%), avec un manque évident de diversité musicale (35%).

RÉSUMÉ DU BILAN GLOBAL DE STATISTIQUES SUR LA MUSIQUE

En résumé, les différents sondages sur la musique font ressortir que la musique est ressentie comme un vrai plaisir par les français, que cet art s'adresse à tous, qu'il est très largement apprécié par le public, et même pratiqué par quelques uns, s'inscrivant comme un lien de cohésion sociale et de rayonnement culturel ; que les musiques populaires, variété française et internationale, pop et rock, voire rap en progression, sont les plus goûtées, suivies par musique classique et jazz, ces deux expressions touchant de manière préférentielle les milieux cultivés ; que l'impact de toute musique est à son apogée dans la jeunesse et que la musique numérique conquiert un public de plus en plus large, avec depuis quelques années une véritable explosion du streaming ; enfin que la tendance à l'intellectualisation de la musique prédomine dans les milieux favorisés et qu'elle a tendance à s'accroître à mesure qu'avance l'âge.

Sondage TNS Sofres. Échantillon national de 2110 personnes représentatif de l'ensemble de la population âgée de 15 ans et plus, interrogées en face-à-face à leur domicile par le réseau des enquêteurs de TNS Sofres. Méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage PCS) et stratification par région et catégorie d'agglomération.

Le sondage sur la musique ci-dessus permet par ailleurs d'étayer avec des chiffres statistiques éloquents, de nombreux points originaux de notre thèse sur la Musique.

LIRE UN ARTICLE TRÈS ORIGINAL FAISANT AUTORITÉ

[ ESSAI PHILOSOPHIQUE SUR LA MUSIQUE ]

NOUVELLES VIDÉOS DE JEAN-CHRISTIAN MICHEL

Music video clip Jean-Christian Michel

 
BACH JAZZ JEAN-CHRISTIAN MICHEL
 
 
 
 
JEAN-CHRISTIAN MICHEL EN CONCERT :JAZZ & MUSIQUE SACRÉE
 
JEAN-CHRISTIAN MICHEL GRANDS SPECTACLES SON & LUMIÈRE
JEAN-CHRISTIAN MICHEL PLAYS JAZZ
JEAN-CHRISTIAN MICHEL INTERVIEWS

VISIONNER / TÉLÉCHARGER LES CLIPS VIDEO

DÉCOUVREZ DISQUES CD & DVD DE JEAN-CHRISTIAN MICHEL
Disques, DVD et Concerts Clarinette et Orgue d'un type nouveau

RETOUR PREMIÈRE PAGE : La Musique----------------------------------------------SUITE : Musique en ligne
 

To English site