PARIS MATCH
SITE OFFICIEL
Accueil Biographie Concerts CDs Partitions Presse Clarinette Studio News Mp3 Commande Contact
 
 

Logo Paris Match

MAGAZINE PARIS MATCH
JOURNAL HEBDOMADAIRE
ACTU IMAGES 2017 - MAG IPAD
PHOTOS PEOPLE UNE COUVERTURE

PARIS MATCH
CULTURE - VIVRE

TV - SERVICES
FRANCE - MONDE

INFOS & REPORTAGES PHOTOS PARIS MATCH
Interview du Magazine Paris Match
par Philippe BOUVARD
www.parismatch.com

PARIS MATCH - LE MAGAZINE DE LA VIE, AVEC DES MOTS ET DES PHOTOS CHOC

"Unes" de couverture et reportages photos ont fait la célèbrité de Paris Match

Le journal Paris Match n'a pas à être présenté tant est grande sa notoriété. Le magazine Paris Match est réputé pour ses reportages photos ("Le poids des mots, le choc des photos", ancien slogan de Paris Match, mais qui demeure plus connu que l'actuel "La vie est une histoire vraie") et ses célèbres couvertures que tous les Peoples se disputent. Car les "Unes" de couverture de Paris Match - dont plusieurs sont restées célèbres - sont l'un des grands atouts de Paris Match. Paris Match figure comme il se doit, dans toutes les salles d'attente de France, Paris et province confondues.

Paris Match, magazine d'information française et internationale : scoops & images choc

Magazine d’information, Paris Match couvre l’actualité nationale et internationale. Le journal Paris Match s'est spécialisé dans le "scoop" avec des images à sensation. Paris Match, traite des événements politiques, économiques, et des sujets de societé, de France comme du monde entier. Les reporters de Paris Match sont si unanimement reconnus que certains d'entre eux sont devenus de véritables stars !

Paris Match, derniers échos du show-biz, reportages People et Royal blog

Paris Match Royal Blog

Paris Match donne les derniers du potins du show business, les derniers échos People. Une rubrique spéciale, le Royal Blog est dédiée aux Famille royale du Royaume Uni, Prince et princesses de Monaco, Roi d'Espagne, Famille royale néerlandaise, Grand duc du Luxembourg et autres personnalités du Gotha, qui font l'objet de reportages réguliers.

Magazine Paris Match, Interviews - Paris Match Choniques de Philippe BOUVARD

Le mag Paris Match fait aussi des portraits d'artistes avec interviews de célébrités. Pour répondre à son exigence de qualité, la rédaction Paris Match s'est entourée de photographes, journalistes et éditorialistes de premier plan, comme par exemple Philippe BOUVARD, qui dans sa chronique "Mes Gens" a réalisé la remarquable interview de Jean-Christian MICHEL.

Paris Match possède évidemment ses rubriques cinéma, sorties ciné, musique, télévision, programme TV, avec programmes de la semaine et du soir, livres, art mode etc.. Paris Match a aussi des pages consacrées à l'argent, aux voyages, la mode, la high-tech, les spectacles...

Le magazine Paris Match commente art et culture, les nouveautés musique, CDs et DVDs.

Magazine Paris Match, édition kiosque et webzine Paris Match (Paris Match Internet, Paris Match en ligne)

Paris Match édition Kiosque est connu depuis 1949, lorsque la revue a été fondée par Paul Gordeaux et Jean Prouvost. Aujourd'hui le magazine Paris Match possède naturellement son site Internet : Paris Match en ligne avec plusieurs adresses URL : parismatch.com et parismatch.fr. Le magazine Paris Match est également consultable sur iPad, depuis juin 2009.

Paris Match couverture : archives anciens numéros

Un fait remarquable est à signaler pour la mémoire du jounal : l'intégralité des "Unes" du magazine Paris Match est disponible sur Internet. Il est désormais aisé de retrouver les couvertures des anciens numéros de Paris Match depuis sa création en 1949 ! Un diaporama permet de visionner ces précieuses archives de photos d'affiches de couverture sur le site de Paris Match.

Le magazine Paris Match, revue du groupe de presse Filipacchi

Le magazine Paris Match fait partie des revues du groupe de presse HFM (Hachette Filipacchi Médias), qui s'inscrit comme l'une des filiales du groupe Lagardère. (Avant de lancer son groupe avec Salut les Copains, Daniel Filipacchi avait débuté comme reporter à Paris Match).

Plus dinformations sur PARIS MATCH dans Wikipedia

Après de nombreux grands articles de Paris Match (L'église Saint Roch "affiche complet, Jazz à l'église, Les nouveaux forums de la jeunesse, Le phénomène Jean-Christian Michel ...") Interview de Philippe Bouvard sur deux pages du magazine.

Portrait d'artiste : la fameuse interview de Jean-Christian Michel
par Philippe Bouvard dans "Mes Gens".

Logo Paris Match

Philippe Bouvard Paris Match

JEAN-CHRISTIAN MICHEL
A ABANDONNÉ LA CHIRURGIE PARCE QUE
L'ANESTHÉSIE REND IMPOSSIBLES
LES CONTACTS HUMAINS

Jean-Christian Michel dans Paris-Match
Photo Paris Match - Pierre Boulat


Ce mystique non pratiquant n'entre dans les églises que pour faire entendre une musique qui, de son propre aveu, n'est pas religieuse, ni liturgique, mais spirituelle : "Je joue dans les endroits sacrés parce que la musique se reçoit comme la foi, et protège, comme elle, de la civilisation".

Au pied des autels qui ont si peu changé depuis vingt siècles, il dispose une "sono" très sophistiquée qu'il a conçue lui-même : "Je suis tout naturellement passé de l'orgue qui utilise entre soixante et quatre-vingts jeux, au synthétiseur qui permet d'inventer des sons nouveaux et de créer un monde à la fois somptueux et infini. Si les résultats peuvent paraître barbares à I'oreille des béotiens qui n'entendent pas plus loin que Mozart et Vivaldi, le procédé étonne par sa simplicité empirique : on ajuste le potentiomètre jusqu'à ce que I'oreille du compositeur ait trouvé des sons qui n'existaient jusque-là que dans son imagination. Après quoi, on met les précieux matériaux sonores en mémoire et, le soir du concert venu, il n'y a plus qu'à appuyer sur le clavier pour faire jaillir les sons magiques. Ajoutez à cela que si les grandes orgues de Saint-Sulpice sont intransportables, le dispositif ultra-moderne qui va très au-delà du cor anglais et de la voix céleste, tient dans un attaché-case".

Sans compter que le compositeur est, par définition, un "synthétiseur" qui s'ignore : les souvenirs musicaux classiques ou modernes s'accumulent dans l'inconscient. Un beau jour, ils ressortent sous une forme nouvelle, personnelle. C'est si vrai qu'il a dû interpréter très longtemps des inventions de Jean-Sébastien Bach avant d'oser inventer sa propre musique.

N'imaginant pas qu'un univers aussi complexe que le nôtre n'ait pas pour origine sinon un créateur divin au moins une prodigieuse programmation, il étudie passionnément l'astrophysique, hante les observatoires et fréquente des savants avec l'espoir d'échanger des intuitions contre des précisions.

Il parle aussi beaucoup avec les spectateurs de ses concerts : "J'essaie de voir si, à travers la musique, ils ont reçu les sentiments que j'ai voulu exprimer. Le concert est un des merveilleux moments de ce métier, une façon d'apaiser l'exaltation de la composition, en même temps que d'établir entre ceux qui jouent et ceux qui écoutent un univers d'identité affective. Ces expériences ont, depuis quinze ans, exacerbé si fort certains domaines de ma sensibilité que j'ai l'impression qu'elles m'ont éloigné à jamais de la médecine et de la chirurgie".

Ses parents étaient pharmaciens. Dans les bocaux de leur officine, il a longtemps cru voir les reflets d'une vocation pour la recherche. Et puis - petite cause et grands effets, - son professeur de chimie lui ayant donné une mauvaise note pour un devoir qui en méritait une bonne, il change de cap et décide de s'orienter vers la médecine. Par admiration pour un oncle chirurgien, il choisit de travailler en pleine pâte humaine et apprend à manier le bistouri. Il n"aura jamais de cabinet à lui ni de plaque de cuivre à son nom, mais grâce à des remplacements il effectuera quelque deux cents opérations : "Au début de mes études, je n'avais disséqué que des cadavres. Par la suite, mes rapports humains ont été presque aussi limités puisque les patients d'un chirurgien dorment, par définition, et qu'il n'est donc pas question de leur faire la conversation. On évolue dans un monde technique, froid, précis, mais fascinant car il donne l'impression d'une remise en ordre. Certaines opérations on un aspect magique : la césarienne ne dure que quelques minutes, saigne beaucoup certes, mais l'enfant est mis au monde sans avoir absorbé une trace d'anesthésique". Il aurait souhaité se consacrer à la chirurgie esthétique. Hélas le grand patron qui devait le parrainer change d'avis et de poulain. Se souvenant des études musicales qu'il a menées depuis l'âge de sept ans dans le sillage d'un organiste aveugle, puis au conservatoire, il annonce à ses condisciples et à ses professeurs médusés qu'il n'opérera plus désormais qu'avec une clarinette : "Pour les gens de la médecine, la musique ne constitue pas un métier sérieux. Mes patrons n'ont admis et compris mon départ qu'au troisième disque lorsque je fus premier au Hit-Parade." Une rupture brutale, mais qui ne l'empêche pas de continuer à lire tout ce qui paraît sur l'immunologie et l'allergologie.

Non seulement il prodigue de petits conseils à des amis, mais, pendant trois mois, il s'est retrouvé le médecin d'une expédition qui escaladait l'Himalaya : "Je m'étais recyclé avant de partir. Heureusement car j'ai eu à soigner deux œdèmes pulmonaires à cinq mille mètres d'altitude et par une température qui, la nuit, est celle régnant à l'intérieur d'un congélateur". A l'entendre, ces exercices d'égocentrisme courageux qui consistent à se mesurer à soi-même plutôt qu'aux autres et à dépasser ses propres limites, l'ont fait redescendre du toit du monde complètement différent : "En montant, on se sent mourir tant l'on ressent une extrême lassitude physique. Au sommet, au contraire, se produit une jubilation fabuleuse, un véritable échange respiratoire avec l'univers tout entier, et qui peut ressembler à l'émotion que l'on éprouve dans certains concerts. Quand on a réussi ce genre de performance, on n'a plus peur de rien pendant longtemps".

Les rapports humains l'ont ils déçus? "À la fin de l'expédition, la tension nerveuse nous avait tous mis à couteaux tirés. Mais un mois plus tard nous nous sommes retrouvés les meilleurs amis du monde." Il a écrit un livre sur son escalade et l'a transformé en concerto, de plus en plus conscient de son esprit indépendant : "Je ne m'insère dans aucun courant existant. J'ai constaté que ma musique est ressentie d'une manière plus forte à l'étranger, sans doute en raison de l'effet de surprise que sa découverte provoque, alors qu'en France elle est connue depuis plus longtemps."

Submergé par les appels des jeunes, il écume les radios libres et fait avec quatre copains des tournées qui leur donnent chaque fois l'impression de partir en vacances. La cuisine lui inspire des symphonies d'ingrédients, l'actualité, des dessins de plus en plus humoristiques : "J’explique les contradictions de la politique par le fait qu'elle est pratiquée au sommet par des professionnels, alors que la base est constituée d'amateurs." Est-il de gauche ? Est-il de droite ? - "Je suis fondamentalement attaché à la liberté. Concluez vous-même !"

À quarante-cinq ans et après sept ans de mariage qu'il assimile à une erreur de jeunesse, il se félicite de n'avoir ni femme ni enfant : "être seul, c'est la liberté. Ce qui ne veut pas dire être solitaire ni rejeter l'amour. Je crois que l'amour, qui fait entrer l'autre en résonance, peut s'ouvrir sur une communication universelle".

Il noircit du papier tous les jours mais ne publiera ses essais sur l'amour, sur la vie et l'explication de l'univers que plus tard lorsqu'il les jugera mûrs. Etudiant, il était habitué à vivre de peu de chose. Il continue.

Ses silences ressemblent plus à des sous-entendus qu'aux points d'orgue. Son regard a l'air d'émerger d'un autre monde. Le Grand Meaulnes* devait avoir ces yeux-là.

Philippe BOUVARD

LE GRAND MEAULNES RÉSUMÉ

Le Grand Meaulnes - Paris-Match

Le Grand Meaulnes tient la 9e place
des 100 meilleurs livres du XXe siècle !
En un mot : un chef d’oeuvre indépassable

* Le Grand Meaulnes, c’est l'unique roman d'Alain Fournier, mort au combat à 27 ans. Une épopée de l’enfance rêveuse et aventureuse, une apologie de l'amour et de cette amitié "profonde et secrète qui ne se dit jamais".
Le Grand Meaulnes nous transporte dans le royaume  de la fête étrange :  il  fait remonter à la surface le souvenir d'émotions mystérieuses de la tendre jeunesse - si troublantes et si délicieuses - qu’aucune expérience nouvelle ne peut l'égaler en force ni en charme.  
Entre  fiction et réalité, ces émois dissolvent le vécu dans l'univers des songes, propulsent le rêve dans la réalité, au point qu'à l'éveil, l'être se trouve métamorphosé et plus avancé que par des années de vie.

Le Grand Meaulnes résumé.

Au long de ce roman poétique d'Alain Fournier, François Seurel 15 ans narre l'histoire du "Grand Meaulnes" personnage charismatique qui fascine  ses camarades du haut de ses 17 ans et de son goût pour l'aventure.

"Le grand Meaulnes" s'est égaré par hasard  dans une  fête mystérieuse et magique, peuplée d'enfants et de personnages costumés. Le narrateur nous apprend que cette réception est donnée pour les noces de Frantz de Galais et que la célébration du mariage n'aura finalement pas lieu, Valentine la fiancée de Frantz s'étant enfuie. Au cours de la soirée, le "Grand Meaulnes" s'éprend de la sœur de Frantz, Yvonne de Galais, mais sa rencontre est éphémère et il se trouve sans possibilité de la revoir. Dès lors notre "Grand Meaulnes" n'aura de cesse que de retrouver l'étrange domaine où il connut sa ravissante créature.

François décide d'accompagner son ami dans sa quête du lieu perdu...  Des pistes apparaissent, mais rien ne se concrétise vraiment. Frantz est enfin trouvé, abordé, une sympathie naît entre les 3 garçons, mais Yvonne la sœur de Frantz demeure introuvable. Meaulnes se rend à Paris dans l'espoir de retrouver Yvonne, mais sans succès. On apprendra à la fin du livre que Meaulnes culpabilise terriblement cause d'une désespérante méprise : Lors de ce séjour, il a séduit sans le savoir Valentine la fiancée de Frantz.

Les années ont passé. François est désormais instituteur.  Après des péripéties un peu rocambolesques, un "Pacte d'amitié"est scellé entre François, Frantz et le grand Meaulnes.

Un jour par chance, François retrouve Yvonne de Galais !  Il en informe immédiatement ses amis et à l'occasion d'une fête organisée pour cette occasion, la belle Yvonne de Galais et le "Grand Meaulnes"peuvent alors se retrouver. Mais Meaulnes, mal à l'aise, reste sombre... déplorant "un passé qui ne peut renaître". Il sembe alors curieusement fuir le bonheur et s'enfermer dans une nostalgie destructrice. Mais cependant empreint d'amour et d'émotion, il demande à Yvonne de l'épouser.

Un appel désespéré de Franz juste à ce moment pousse Meaulnes à l'aider à retrouver Valentine sa bien-aimée. Et l'amitié primant sur bonheur et amour, Meaulnes part à Paris pour cette nouvelle recherche, se jurant de retrouver Valentine, laissant sa femme s'étioler en son absence. François, nommé instituteur dans une école voisine, tente de la réconforter.

L'amitié persiste entre les 3 garçons. Un an plus tard, Meaulnes ramène Frantz et Valentine mariés ! Yvonne de Galais, meurt en couches d'une embolie, et Meaulne arrivera trop tard pour la revoir... Il prend sa fille et disparaît avec elle laissant François seul, qui termine ainsi son récit et le livre :

"Et déjà je l’imaginais, la nuit, enveloppant sa fille dans un manteau, et partant avec elle pour de nouvelles aventures".

Mes gens par Philippe Bouvard

 Jean-Christian Michel
 toujours sur les sommets

Il aura fallu deux ans de travail et de solitude à Jean-Christian Michel pour venir à bout de l'adagio de Port Maria, le concerto pour piano, clarinette, orgue, percussion et basse que l'ex-chirurgien parisien reconverti aujourd'hui dans la musique à Aix en Provence considère comme la clé de voûte de son œuvre :

"C'est une musique qui n'est plus ni sacrée, ni profane, qui est issue de longues réflexions et que je qualifierait de multidimensionnelle."

Il lui faudra encore deux années pour terminer les deux autres mouvements de l' œuvre, mais dans quelques jours Jean-Christian Michel présentera ce qu'il a déjà composé dans le cadre inattendu et suggestif du planétarium du Palais de La Découverte. Un concert sous les étoiles...

Un concert qui ne ressemblera pas aux autres, car un récitant interviendra en guise de préambule, pour lire un poème de "mise en condition"  que Jean-Christian Michel a écrit pour qu'il n'y ait aucune équivoque dans l'esprit des mélomanes sur les origines et le cheminement de son inspiration. Une source métaphysico-romantique qui parait devoir beaucoup aux deux mois passés au sommet de l'Himalaya comme médecin d'une expédition qui lui a, dit-il, ôté toute peur pour au moins un an.

NOUVELLES VIDÉOS DE JEAN-CHRISTIAN MICHEL

Video clip music Jean-Christian Michel
BACH JAZZ PAR JEAN-CHRISTIAN MICHEL
 
barremetre
barremetre
 
barremetre
barremetre
JAZZ & MUSIQUE SACRÉE PAR JEAN-CHRISTIAN MICHEL
 
barremetre
barremetre
barremetre
barremetre
 
GRANDS SPECTACLES SON & LUMIÈRE DE JEAN-CHRISTIAN MICHEL
barremetre barremetre
barremetre
barremetre
JEAN-CHRISTIAN MICHEL PLAYS JAZZ
barremetre
barremetre
INTERVIEWS DE JEAN-CHRISTIAN MICHEL
barremetre
barremetre

VISIONNER / TÉLÉCHARGER LES CLIPS VIDEO

DÉCOUVREZ DISQUES CDs & DVDs DE JEAN-CHRISTIAN MICHEL
Disques DVDs et Concerts Clarinette et Orgue d'un type nouveau

PLAN DU SITE

To English site

 

Meaul