CLARINETTE PATHOLOGIE

SITE OFFICIEL
Accueil Biographie Concerts CDs Partitions Presse Clarinette Studio News Mp3 Commande Contact


PATHOLOGIES LIÉES À L'EXERCICE D'UN INSTRUMENT DE MUSIQUE - PATHOLOGIES LIÉES À L'EXERCICE DE LA CLARINETTE - PATHOLOGIES OSTÉO-TENDINEUSES - PATHOLOGIES DE LA SPHÈRE BUCCALE  - PATHOLOGIES RESPIRATOIRES - PATHOLOGIES DERMATOLOGIQUES - PATHOLOGIES AUDITIVES - TROUBLES PSYCHOLOGIQUES : LE TRAC -  TRAITEMENTS / PRÉVENTION -   CONSEILS GÉNÉRAUX D'HYGIÈNE ET DE BON SENS
 

PATHOLOGIES LIÉES À
L'EXERCICE DE LA CLARINETTE

 

Croix rouge

PRÉVENTION ET TRAITEMENTS

Par Jean-Christian MICHEL, Docteur en Médecine et Clarinettiste.



PATHOLOGIES LIÉES À L'EXERCICE D'UN INSTRUMENT DE MUSIQUE

Les pathologies liées à l'exercice de la musique, tant physiques que psychiques font l'objet désormais d'un domaine spécialisé de la médecine, qui exige une étroite collaboration entre chercheurs, médecins et artistes.

En effet un syndrome de surmenage est observé dans près de 60% des cas. Les pathologies de l’appareil locomoteur sont monnaie courante chez les musiciens, et tout particulièrement chez les concertistes et musiciens de haut niveau, Des dystonies de fonction sont notées dans 6 % des cas. Près de 80 % des virtuoses souffrent de dysfonctionnements ostéo-tendineux, dont 60 % se plaignent de douleurs rachidiennes, 50 % d'algies au niveau du poignet ou de la main, avec jusqu'à 20 % de syndromes canalaires.

Si la musique est reconnue unanimement pour son effet bénéfique sur le cerveau (des statistiques scientifiques montrent que seulement 4 à 5 % de la population serait "amusicale", c'est à dire dépourvue de goût ou d'aptitude musicale, l'ensemble des humains étant doté d'un "cerveau musical" plus complet), de très rares observations ont fait état de pathologies mentales liées à une mauvaise gestion du stress : angoisses envahissantes, au-delà du trac normal, pouvant entrainer des répercussions sur le corps telles que contractures.

Les pathologies liées à l'exercice d'un instrument de musique pratiqué de manière intensive, peut se comparer à juste titre à l'entraînement d'un sportif de haut niveau. En effet tous deux consacrent leur quotidien à améliorer leurs performances, passionnés et esclaves du but à atteindre. Ils infligent ainsi à leur organisme des traumatismes d'une extrême violence, même si cela ne semble pas toujours aussi évident chez le musicien.

Car si le sportif bénéficie d'un suivi médical, il n'en est pas encore ainsi pour l'interprète. Celui-ci, de surcroît veut ignorer sa souffrance : Il finit presque par la considérer comme sa dîme d'accès à la virtuosité ! Une prise en charge serait par conséquent nécessaire pour limiter les inconvénients spécifiques dues à la pratique d'un instrument de musique.

PATHOLOGIES LIÉES À L'EXERCICE DE LA CLARINETTE

Chez les musiciens victimes de la pratique sans doute excessive d'un instrument de musique, le clarinettiste n'échappe pas à la règle. On rencontrera chez lui, par conséquent, une liste non exhaustive de pathologies liées à l'exercice de son art : les syndromes de surmenage concernent près de 60 % des musiciens. Viennent en premier lieu les troubles osteo-musculo-tendineux ; puis différentes pathologies de la sphère buccale, comme l'herpès et certaines dermatoses. Parfois aussi, et c'est le cas de bien des émotifs, les troubles psychologiques. Les dystonies de fonction sont plus fréquentes chez les clarinettistes que chez les autres instrumentistes et touchent avant tout les musiciens professionnels ou les amateurs ayant exagéré leur entraînement. Artistes classiques et musiciens de jazz y sont représentés en proportion sensiblement égale.

  PATHOLOGIES OSTÉO-TENDINEUSES

Les pathologies ostéo-tendineuses, nous l'avons vu, sont les plus fréquentes. Elles sont liées au poids de l'instrument combiné à la position du clarinettiste. La majorité de la charge de la clarinette s'effectue sur le pouce de la main droite.

TENDINITES

Cette pesanteur combinée à une mauvaise posture du clarinettiste peut engendrer des tendinites, qui sont des inflammations des ligaments. On rencontre ces pathologies au niveau de l'épaule (tendon du long biceps), du membre supérieur droit, de l'avant bras (tennis elbow) de la main et plus rarement des doigts. La topographie des douleurs fait apparaître la statistique suivante :

Tendinite de l'épaule 11 %, tendinite du coude 11 %, nevralgies de la main ou du poignet 44 %, arthropathies du rachis 41 % (dont douleurs cervicales 11 %, dorsales 22 %, et lombaires 18 %).

LE DOIGT À RESSAUT DIT "À RESSORT"

Le doigt a ressaut dit improprement "doigt à ressort" s'inscrit dans la pathologie des tendinites. C'est une affection bénigne, mais invalidante, pas forcément liée à l'exercice de la clarinette, mais plutôt à des micro-chocs répétés au niveau de la paume de la main. Cette pathologie va bien entendu considérablement géner le clarinettiste, qui a besoin de toute la souplesse de ses doigts..
Le doigt a ressaut est du à l'inflammation du tendon fléchisseur d'un des doigts de la main, généralement le médius, dans la paume de la main, au niveau où la gaine tendineuse forme une sorte de poulie. Le tendon enflammé s'épaissit pour générer un petit nodule, qui a du mal à passer sous la gaine. L'inflammation chronique génère un cercle vicieux : le tendon épaissi accroit le frottement, qui à son tour augmente l'inflammation. Dans les cas plus graves, le doigt peut parfois rester complètement bloqué en flexion. Les anti-inflammatoires AINS et la physiothérapie sont sans efficacité.
Un traitement est radical : une seule infiltration de cortisone dans la gaine du fléchisseur au niveau du nodule (une barquette d'Altim à 3,75 mg) résoudra la difficulté (voir pour cela un bon rhumato, l'infiltration doit être pratiquée dans des conditions d'aseptie très rigoureuses). Si l'affection venait à récidiver, il faudrait alors faire appel à la micro-chirurgie et à un spécialiste de la main pour libérer le tendon et mettre fin définitivement au problème.

ARTHROSE

une arthrose de la base du premier métacarpien est peu fréquente, mais existe chez les sujets prédisposés.

CERVICALGIES - Les cervicalgies sont plus rares chez les clarinettistes, car les instrumentistes jouent dans une position relativement satisfaisante sur le plan de la stature générale. L'arthrose cervicale est généralement due à d'autres causes.

DYSTONIE DU MEDIUS

La dystonie du médius est exceptionnelle, mais la littérature a cité des cas.

ANKYLOSE DU MEDIUS

L'ankylose de l'articulation du médius par tenosynovite. La capsule synoviale et le tendon sont enflammés, provoquant raideur et douleur au niveau des articulations.

  PATHOLOGIES DE LA SPHÈRE BUCCALE

Le bec de la clarinette est pincé entre les lèvres. L'anche repose sur la lèvre inférieure, elle-même tendue sur les incisives.

CHÉILITE DE LA LÈVRE

La pression sur la fine lamelle de roseau peut occasionner une irritation ou une blessure des muqueuses avec possibilité de chéilite consécutive.

CAL DE LA LÈVRE

L'échauffement du au frottement de l'anche sur la lèvre inférieure peut à la longue dégénérer en cal. On peut tenter d'y remédier en intercalant une feuille de papier à cigarette entre la lèvre et l'anche.

HERPÈS LABIAL

Plus grave encore, l'altération répétitive des lèvres peut favoriser l'apparition d'un herpès labial récidivant. Dans ce dernier cas un traitement préventif ou curatif à l'Acciclovir sera d'une aide précieuse. (2 comprimés par jour en curatif, 1 comprimé par jour en préventif.) L'herpès étant très contagieux, il va de soi qu'on ne prêtera en aucun cas son instrument !

  PATHOLOGIES RESPIRATOIRES

Des cas de barotraumatismes ont été signalés chez les clarinettistes : Une valeur élevée de la pression dans les voies respiratoires peut en effet provoquer un barotraumatisme. Une affection respiratoire mineure peut avoir des répercussions sérieuses chez un artiste confirmé.

  PATHOLOGIES DERMATOLOGIQUES

CAL DU POUCE

Qui n'a entendu parler du fameux cal du pouce du clarinettiste ? Celui-ci peut s'avérer très douloureux. Rien de plus simple alors que de protéger la callosité par un doigtier ou une bande d'élastoplaste soigneusement recouverte pour qu'elle ne colle pas au corps inférieur de la clarinette. Le cal du pouce disparaît de lui même, à condition de réduire sensiblement le temps de travail.

  PATHOLOGIES AUDITIVES

Il faut enfin mentionner les pathologies auditives. Un dommage de l'oreille interne touche souvent les musiciens, et par conséquent aussi les clarinettistes : la statistique montre un audiogramme altéré chez près de 3/4 des musiciens d'orchestre.

  TROUBLES PSYCHOLOGIQUES

Parmi mes troubles psychologiques des musiciens, y a le stress et le trac.

LE STRESS

Le stress est la sensation éprouvée face à une situation à laquelle on ne se croit pas capable de répondre correctement. Par exemple, le travail d'un trait très difficile, la difficulté de maîtriser une partition ou un programme dans des délais fixés, souvent trop courts, sont des sources de pression nerveuse.

- La concentration et la "tension nerveuse" qui en résulte est inévitable au cours d'un concert de clarinette. Mais cette adaptation à la "contrainte" est un élément positif : l'action de jouer est libératrice, et l'énergie déployée par l'artiste pour communiquer avec son public devient vite, au contraire, une des plus grandes joies de la vie.

LE TRAC

L'anxiété de performance ou "trac" est hélas bien connu des émotifs. Tous les vrais artistes sont des émotifs, mais il faut bien dire que leur affectivité est aussi leur force. Cependant, lorsque cet excès de sensibilité devient paralysant, il devient un handicap, voire une pathologie. Simple peur, voire angoisse, qui peuvent aller jusqu'à sudation, sensation de bouche sèche, tachycardie, tachypnée, douleurs thoraciques et en deviennent les principales manifestations physiques.

Aussi, le clarinettiste, comme tout être qui se respecte devra apprendre à se raisonner et à se prendre en charge mentalement. Il pourra s'aider d'exercices respiratoires profonds, d'autosuggestion, d'hydrothérapie. Tous les ressorts de son imagination seront peut-être nécessaires afin de parvenir à la décontraction. Dans les cas plus graves, l'aide d'un médecin s'imposera.

  TRAITEMENTS

La médecine des tendinites associe repos, exercices de relaxation, massages et rééducation. Il est d'usage de faire appel aux anti-inflammatoires stéroïdiens (corticoîdes) ou non (AINS), par voie générale ou locale. Mais moins on prend de médicaments (sauf dans des cas très précis), mieux on se porte ! Les corticoïdes ne seront prescrits qu'en tout dernier recours, sauf pour des pathologies spéciales comme le nodule du médius.

MÉDECINE PHYSIQUE

On préférera de loin une thérapeutique basée sur la médecine physique. Celle-ci (Radar, infra-rouges, ondes courtes) ne présente pas les inconvénients des anti-inflammatoires (attention au danger des corticoïdes et aux troubles gastro-intestinaux des AINS !). La médecine physique engendre des résultats plus durables en fin de compte.

MASSAGES

Des séances régulières de massages seront prescrites, notamment de "massage transverse" (On pince le tendon comme une corde de guitare et on l'écrase en le faisant rouler sous les doigts), très douloureux, mais ô combien efficient (parlez en à votre kiné) !

NATATION

Cependant un des meilleurs moyens "naturels" de stopper une tendinite de l'épaule et membre supérieur est de pratiquer régulièrement la natation (brasse, brasse coulée et nage sur le dos). Sinon, s'efforcer de nager durant au moins 15 jours à raison de 15 à 20 minutes chaque jour en eau tiède (entre 25° et 30°). Bien entendu, si cela est possible, la mer est préférable à la piscine par le fait qu'elle est "vivante" c.à.d mobile, et riche en oligo-éléments. La natation constitue un excellent exercice d'entretien et prévient l'apparition des lésions tendineuses. Sans compter son effet anti-stress et relaxant. Résultats garantis !

NODULE DU MEDIUS

Le nodule du médius sera traité par une seule infiltration d'Altim.

  PRÉVENTION

La prévention des pathologies liées à l'exercice de la clarinette est surtout basée sur la suppression des violences préjudiciables, et sur une rééducation posturale bien conduite. Le corps assuré et bien détendu, une respiration aisée, ample et profonde favoriseront la bonne relaxation. En cas d'apparition de signes de contracture dorsale, arrêtez de jouer et faites quelques mouvements de décontraction.

  QUELQUES CONSEILS GÉNÉRAUX D'HYGIÈNE ET DE BON SENS

RÉGLES D'HYGIÈNE ÉLÉMENTAIRES :

- Se laver les dents chaque fois avant de jouer.

- Laver chaque fois après usage le bec de la clarinette à l'eau savonneuse (savon de Marseille). Désinfecter de temps en temps l'anche à l'alcool à 90°, après l'avoir lavée très délicatement à l'eau savonneuse.

- Laver tous les mois l'écouvillon à l'eau et au savon.

- Prendre l'habitude d'un échauffement en douceur avant les indispensables mais traumatisants exercices.

- Travailler dans la décontraction, avec des pauses et oublier le stress ! Savoir s'arrêter lorsque la tension devient trop grande ou que la fatigue commence à se faire sentir.

- Pratiquer des exercices d'étirement après le travail et des massages en cas de besoin. 

NOUVELLES VIDEOS DE JEAN-CHRISTIAN MICHEL

Music video clip Jean-Christian Michel

 
BACH JAZZ JEAN-CHRISTIAN MICHEL
 
 
 
 
JEAN-CHRISTIAN MICHEL EN CONCERT :JAZZ & MUSIQUE SACRÉE
 
JEAN-CHRISTIAN MICHEL GRANDS SPECTACLES SON & LUMIÈRE
JEAN-CHRISTIAN MICHEL PLAYS JAZZ
JEAN-CHRISTIAN MICHEL INTERVIEWS

VISIONNER / TÉLÉCHARGER LES CLIPS VIDEO

DÉCOUVREZ DISQUES CDs & DVDs DE JEAN-CHRISTIAN MICHEL
Disques DVDs et Concerts Clarinette et Orgue d'un type nouveau

PLAN DU SITE

RETOUR SOMMAIRE : La clarinette de A à Z ---------SUITE : TOP 50 MUSIQUE - TOP 10 des sites de clarinette
 

To English site